Étincelle: Parole de Dieu dans des vases vincentiens «NOTRE DAME DE LA MÉDAILLE MIRACULEUSE»

par | Nov 22, 2016 | Evangélisation, Réflexions spirituelles | 0 commentaires

mm2

NOTRE DAME DE LA  MÉDAILLE MIRACULEUSE

« Venez au pied de cet autel »

 

« Que chacun vous regarde

comme un chemin sûr pour aller à Dieu,

qu’il vous aime par préférence à tout autre »

Ste. Louise. Ecrits p.693.

Dans les livres bibliques sapientiaux on trouve une dimension très particulière: celle de présenter parfois la Sagesse sous l’image d’une Dame qui au nom de Dieu invite les humains à partager sa table et à se laisser endoctriner par sa Parole.

Le livre des Proverbes 8,1-9,6 nous offre une de ces pages où la Dame adresse ces invitations:

« La Sagesse a bâti sa maison, elle a taillée ses sept colonnes,

elle a tué ses bêtes, elle a mêlé son vin, et même elle a dressé sa table.

Elle a envoyé ses servantes, elle a crié son invitation

Sur les hauteurs de la ville:

« Y-a-t-il un homme simple? Qu’il  vienne par ici »

A qui est dénué de sens elle dit:

« Allez, mangez de mon pain, buvez du vin que j’ai mêlé.

Abandonnez la niaiserie et vous vivrez!

Puis,marchez dans  la voie de l’intelligence » (Pr.9,1-6).

Langage dont la liturgie chrétienne n’a pas douté à s’en servir  en l’appliquant à la Vierge. Elle que nos litanies appellent « Sedes Sapientiae: Trône de la sagesse », elle peut aussi, nous redire dans la même dimension du texte du livre des Proverbes, ce qu’elle a dit à l’occasion des apparitions à Sainte Catherine:

« Venez au pied de cet autel »…autel qui vous  offre le sacrement de l’Eucharistie, comme nourriture pour votre route et pour pouvoir marcher dans la voie de l’intelligence et de la vraie sagesse.

« Venez  à cet autel »: une invitation qui naît de sa mission maternelle:

A la chapelle de la rue du Bac, le Pape Jean Paul II a adressé à la Sainte Vierge cette prière:

« Tu veilles sur l’église dont tu es la Mère. Tu veilles sur chacun de tes enfants. Tu obtiens de Dieu, pour nous, toutes ces grâces que symbolisent les rayons de lumière que irradient de tes mains ouvertes, à la seule condition que nous osions Te les demander, que nous nous approchions de Toi avec la confiance, la hardiesse, la simplicité de l’enfant » ( 1980).

Les Actes des Apôtres affirment que la Vierge était avec les apôtres à l’attente de l’Esprit. Elle était là, dès le début, accompagnant la marche de l’Église comme le Seigneur lui avait demandé au pied de la croix (1,14; Jn. 19,25-27).

Dans cette démarche  de proximité maternelle, elle aura toujours le souci de nous inviter à venir à cet autel où on apprend le style de l’amour de Jésus, de se donner gratuitement et en conséquence comme le dit le texte biblique « apprendre à marcher dans la voie de l’intelligence ». C’est autour de cet autel où on apprend « à se fractionner et fractionner ce qu’on est et ce qu’on a ».

Dans cet table chaque jour les évangélisateurs de hier, d’aujourd’hui et de demain reçoivent la force pour se mettre sur les routes humaines à l’annonce de l’évangile, « Sagesse de Dieu »  selon l’expression de Saint Paul.

« Nous mettre en marche  vers cet autel » une exigence de notre foi et de notre consécration:

Cette Dame de la Sagesse comme nous voulons oser appeler  aujourd’hui Notre Dame de la Médaille Miraculeuse, elle nous a promis que « à cet autel les grâces seront répandues sur toutes les personnes que les demanderons ».

Croire,  dans un monde qui semble avoir perdu les trâces de Dieu…Tenir à la parole  donnée, dans nos contextes où on a peur d’engager la liberté dans l’aventure de la fidélité…garder ce regard vers les pauvres qui les rend nos « maîtres », dans des sociétés qui les considèrent seulement comme obstacle au bien-être démesuré, oblige le croyant et le consacré, à se mettre en route chaque jour à la recherche de la force et de la lumière qui nous sont requises..

La demande des disciples « reste avec nous Seigneur » ( Lc.24, 29) n’a pas perdu de sa valeur, de son urgence, pour nous les disciples de nos Emmaüs d’aujourd’hui.

La Vierge n’a pas promu nous libérer des difficultés qui font partie de notre marche, mais elle nous a promis nous aider, nous tendre la main, à condition d’avoir la confiance de lui demander sa protection.

 « Dans cet autel auquel elle nous invite et nous conduit » on vit chaque fois une rencontre de famille qui donne force aux engagements de la foi, de la consécration et de la mission. On reçoit le don de la sagesse dont on a besoin et que nous pourrons ensuite communiquer aux autres et on réaffirme la certitude  de que Marie proche de nous, et ensemble avec nous, elle  nous aidera à dire  au Compagnon mystérieux de nos routes: « Reste avec nous Seigneur ». 

alvaro

 

 

P. Alvaro RESTREPO, c.m.

Tags:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VinFlix

Pin It on Pinterest

Share This