Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Devenir bâtisseurs de paix est le titre du camp mission solidarité et d’apostolat qui a été réalisé pour la deuxième année consécutive dans le village de Bkarkacha dans la Qaddisha.

Bkarkacha est un village maronite qui se situe dans le cadre extraordinaire de la Vallée Sainte de Qaddisha[1], dans le nord du Liban, au sud-ouest de Bcharré, la ville des Cèdres, et immédiatement à l’ouest de Bekaakafra, lieu de naissance du célèbre saint Charbel. C’est un village maronite habité surtout par des familles sans ressources. MISEVI-Mejdlaya (Liban-nord),  le curé de Bkarkacha et son Conseil paroissial se sont concertés avec le Père Charbel Khoury, supérieur de la Maison des Pères Lazaristes de Medjlaya, pour définir les lieux, les personnes à aider et les besoins à apporter. Une dizaine de maisons qui ont été rénovées en tout ou partie, ou réhabilitées en 2 ans.

Les jeunes européens devaient avoir entre 18 et 30 ans pour pouvoir participer à ce Camp, être un(e) jeune chrétien(ne), en bonne condition physique, étudiant(e) à l’université ou dans l’enseignement supérieur, ou déjà engagé(e) dans la vie professionnelle. Le français est la langue de communication privilégiée des chrétiens libanais ; ce qui permet de s’intégrer plus facilement à une équipe francophone. Ils devaient être intéressés(es) par l’Orient chrétien, être désireux(-se) d’aider leurs frères aînés dans la foi au Levant, et de mieux les connaître.

Ce Camp-solidarité et d’apostolat était animé par les Pères Lazaristes de Mejdlaya (Liban-nord), en collaboration avec l’association « Béthanie Lumières d’Orient » et MISEVI-Mejdlaya, ainsi que la participation des Filles de la Charité de la Province d’Orient. Le but recherché est de mettre des jeunes européens en contact avec les chrétiens d’Orient dans les meilleures conditions de rencontre, de solidarité, de prière et d’abandon à la Providence dans les conditions optimales de paix et de tranquillité.

Ce n’est pas la première fois que les Pères Lazaristes de Mejdlaya animent des Camps-missions. Mais les camps animés par eux étaient des camps d’apostolat seulement. Leur but était l’annonce de la Parole à travers les célébrations liturgiques (messes, célébrations pénitentielles, adoration du Saint Sacrement, processions, etc..), ainsi que des rencontres autour de la Parole de Dieu en direction de tous les âges (enfants, ados, jeunes et adultes).

Dans ce nouveau genre de Camp-solidarité et d’apostolat, deux nouveaux éléments sont introduits : l’accueil et la collaboration avec un groupe européen d’une quinzaine de personnes, et le travail manuel chez les pauvres en rénovant leurs maisons. Cette ouverture à l’Autre, de culture différente, et de contact direct avec le Pauvre font toute la différence. Grâce à la vie en commun vécue durant ce camp et au contact direct avec les paroissiens, nous avons fait une expérience très profonde de fraternité et de solidarité. Notre but était de vivre notre foi en Jésus-Christ à l’intérieur du Camp tout comme à l’extérieur, et ce toujours en proximité des paroissiens. C’est une expérience très enrichissante.

En fin de semaine, il y avait des visites ou une journée de pèlerinage. Elles  nous ont permis de visiter les différents monastères du Liban et surtout la Vallée Sainte de Qaddisha. Durant ces visites nous étions accompagnés par des personnes de foi et de grande expérience dans l’Eglise catholique. Par exemple, la première semaine a été inaugurée et accompagnée par Mgr. Georges Casmoussa, Vicaire patriarcal de l’Eglise syriaque-catholique de Bagdad, et ancien archevêque de Mossoul. Il a animé la Retraite du début du Camp, et il nous a donné son témoignage de vie lors de son enlèvement par les djihadistes à Bagdad. Nous avions accueilli l’an dernier Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes et Président de Pax Christi-France.

Nous avons profité aussi de la présence du Visiteur des Pères Lazaristes de Barcelona (Espagne), le Père Enrique Alagarda. Il est resté avec nous cinq jours, en participant en tout la vie quotidienne du Camp avec simplicité et humilité. Sa présence parmi nous a été un très grand témoignage pour tous. Dans notre pèlerinage dans la Qaddisha, Mgr Maroun Nasr El Gemayel, évêque de l’Eparchie maronite de France et Visiteur d’Europe, nous a accompagnés toute une journée dans la Vallée Sainte. Il nous a expliqué l’importance de cette Vallée pour l’Eglise maronite. Le pèlerinage s’est terminé par une messe maronite présidée par l’évêque, à Notre Dame de Qannoubine. Avant cela, nous avions rencontrés, à Hawka, le Frère Dario (ermite colombien venu vivre dans la Vallée Sainte, depuis plus de vingt ans).

Personnellement, en tant que missionnaire Lazariste, ayant une expérience de mission populaire depuis plus de 20 ans, je me rends compte que ce genre de Camp-mission, de solidarité et d’apostolat, est une nouveauté très riche. Elle nous permet d’être en contact direct avec les pauvres et en coordination totale avec l’Eglise locale. En effet, ce camp a été réalisé avec la permission et la bénédiction de l’évêque diocésain ; Mgr. Maroun Ammar.  Sa présence parmi nous durant le Camp, et notre participation à la Messe de l’Assomption de la Vierge Marie, le 14 août dernier avec Sa Béatitude le Patriarche Bechara Rai, à Diman a été pour tout un encouragement à poursuivre.

Enfin, je veux remercier le Bon Dieu pour cette nouvelle expérience de Camp-mission. Je veux remercier également, mon confrère le  Père Patrice Sabater, cm – Président-Délégué et fondateur de l’Association « Béthanie-Lumières d’Orient« , qui a eu l’idée de ce genre de camp, et a beaucoup travaillé pour le soutenir, le réaliser dans le but de servir les chrétiens d’Orient, et enfin de  faire connaître aux jeunes européens l’Eglise orientale. Je remercie aussi le Père Ziad Haddad, Visiteur des Pères Lazaristes d’Orient pour son soutien financier et moral. Je remercie Sr. Rania Azzi, supérieure de la Maison de Hasroun pour son accueil chaleureux. Merci aussi aux Filles de la Charité qui y ont participé activement. Je remercie aussi les jeunes laïques européens et libanais, membres du Camp ; ainsi que les partenaires qui nous ont aidés à la réalisation de cette belle mission.

Charbel Khoury, cm

Supérieur de la Maison

de la Mission de Mejdlaya (Liban-nord)

[1] Je vous invite à la curiosité en allant jeter un coup d’œil sur :
https://www.youtube.com/watch?v=Jr1htvmg4Cw (Chrétiens Orientaux – Vallée Qadisha –émission de France 2),https://www.youtube.com/watch?v=oTjySKSFh8Q(émission Découverte du monde), et une émission du Jour du Seigneur sur – http://www.lejourduseigneur.com/…/It…/Liban-la-vallée-sainte.

ou en vous procurant le livre d’Alexandre NAJJAR, Kadicha : le roman des chrétiens du Liban ou celui de Stéphanie NASSIF, « Qaddisha, la vallée du silence » aux Editions L’Harmattan, Paris (voir aussi ce qu’elle en dit sur – https://www.youtube.com/watch?v=sBXOAQ8CH6s)

 


Tags: ,

Pin It on Pinterest

Share This