dernières nouvelles sur COVID-19

Servir: La Famille Vincentienne aux Philippines

par | Août 31, 2015 | Famille Vincentienne, Formation | 0 commentaires

philFRLorsque le ministère vincentien a commencé aux Philippines en 1862, seules la Congrégation de la Mission (CM) et les Filles de la Charité (FC) faisaient partie de la «double famille» de Saint Vincent de Paul dans le pays. Les Dames de la Charité (AIC), la Société de Saint Vincent de Paul (SSVP), les Enfants de Marie (CoM-JMV), et l’Association des Jeunes Dames de la Charité (YLAC, en anglais) étaient généralement invités aux fêtes de la double Famille, mais il n’existait pas encore une structure formelle. Aujourd’hui, il existe 18 branches de la Famille Vincentienne aux Philippines (VF Philippines).

Situé dans l’Anneau de Feu du Pacifique et souffrant les effets néfastes du changement climatique, le pays a souffert de typhons plus forts, de glissements de terrain, de tremblements de terre et d’éruptions volcaniques. La FV des Philippines participe non seulement aux opérations de secours, mais bien plus, elle s’efforce d’œuvrer à la réhabilitation pour améliorer le sort des survivants qui se retrouvent avec presque rien. Mis à part la mise en place du Village Vincentien à Anislag, Albay (2005) et du Village SSVP à St. Bernard, Leyte (2006) pour les survivants des typhons et des glissements de terrain respectivement, la FV des Philippines et l’Université Adamson (AdU) ont créé un centre de charité pour assister les victimes des calamités depuis le typhon Ondoy de 2009 qui a inondé Manille et paralysé la capitale pendant une semaine. AdU est devenue le centre de charité d’où les dons sont reçus, emballés et livrés par les étudiants, les employés et les membres de la FV dans les lieux touchés. Le « centre de charité » a repris les années suivantes pendant les typhons « Habagat » de 2011 et « Pedring » de 2012, le tremblement de terre à Bohol en 2013 et le Typhon dévastateur Yolanda (Haiyan) la même année. Grâce à ce centre de charité, les dons ont été non seulement centralisés à Luzon, mais ils ont atteint les survivants de calamités vivant dans des îles aussi éloignées que Visayas et Mindanao. A Tanauan et Basey, Leyte, par exemple, durement frappés par Haiyan, les Filles de la Charité ont offert leur présence et un soutien au développement communautaire, même deux ans plus tard.

C’est la raison pour laquelle la FV Philippines a choisi de réaliser le projet collaboratif de changement systémique à Tanauan, Leyte. Après l’atelier sur le changement systémique pour l’Asie-Pacifique en Juillet 2014, une équipe de base composée de sept représentants des branches de la FV a été organisée. Ils ont constaté la nécessité urgente de pompes à eau pour les survivants de Haiyan. La FV a fait don de 29 pompes à eau à quatre barangays (villages) : Arado, Amanluran Cogon et Tugop. Les bénévoles des différentes branches de la FV ont contribué à tour de rôle à la formation hebdomadaire (Phase I) de leaders potentiels de Cogon de février à septembre 2015. La Phase II visant le développement communautaire va commencer tout de suite après. Puis la phase III impliquant des programmes de subsistance qui seront mis en place, nous l’espérons, au début de l’année prochaine. Ce projet collaboratif vise à aider la communauté des survivants à prendre la responsabilité et la direction de leur propre destinée.

Ensemble, les différentes branches de la Famille Vincentienne des Philippines tracent de nouvelles voies de service charitable pour les pauvres, en réponse à l’appel du Pape François et dans la fidélité à notre mission.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This