Nous sommes tous contre les menaces et les attaques contre la liberté de religion

par | Août 21, 2022 | Actualités, Featured | 0 commentaires

Il est inacceptable de vivre avec des restrictions à notre liberté de religion

L’ensemble de la communauté internationale est très préoccupée par les récents événements au Nicaragua, en particulier la persécution des évêques et des prêtres, et la fermeture des paroisses catholiques et des stations de radio chrétiennes.

C’est quelque chose que personne ne peut accepter dans un monde démocratique où règne la liberté religieuse et la liberté d’expression et d’information. Cela ne peut se produire ni au Nicaragua ni ailleurs dans le monde.

Les gens soucieux de justice sont solidaires de tous ceux qui souffrent des menaces et des attaques du régime local contre la Sainte Église. L’expulsion des sœurs de la Congrégation des Missionnaires de la Charité (Mère Teresa), par exemple, a été l’un des événements politiques qui a provoqué une commotion mondiale.

L’Organisation des États Américains (OEA) a condamné le Gouvernement du Nicaragua pour son harcèlement de l’Église catholique et la persécution de la presse et des ONG.

L’Union européenne a également condamné la fermeture des stations de radio chrétiennes au Nicaragua en ces temps de violence sans précédent.

Selon la Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme (CIDH), la raison de ces persécutions remonte à 2018, lorsque certains prêtres ont donné refuge à des manifestants blessés lors de protestations ou fuyant la répression qui a fait 355 morts. L’évêque Rolando Álvarez est actuellement détenu par la police à la Curie avec 10 autres religieux.

Le Saint-Siège, dans un communiqué, a appelé au dialogue et préconisé la recherche de voies de compréhension, fondées sur le respect et la confiance mutuels, visant le bien commun et la paix. « Le Vatican est toujours prêt à collaborer avec ceux qui s’engagent dans le dialogue, le considérant comme un instrument indispensable de la démocratie et la garantie d’une civilisation plus humaine et fraternelle », indique le document.

En tant que Président Général de la SSVP, préoccupé par cette situation dramatique, j’exprime notre totale solidarité avec le peuple nicaraguayen. Nous ne pouvons pas cesser d’être la voix de ceux qui n’ont pas de voix, ni de taire les injustices, surtout celles commises contre nos frères et sœurs dans la foi. Et nous sommes sûrs que nous surmonterons un autre moment sombre de l’histoire.

Face à cette cruelle réalité d’intolérance et de violence, prions pour que la persécution de notre Sainte Église catholique cesse. « L’Éternel marchera lui-même devant toi, il sera luimême avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point; ne crains point, et ne t’effraie point » (Deutéronome 31:8).

Au Nicaragua, la Société de Saint-Vincent de Paul est formée de 35 Conférences, totalisant 150 membres, en plus d’une forte présence de diverses branches de la Famille Vincentienne.

Confrère Renato Lima de Oliveira,
16ème Président Général International,
Société de Saint-Vincent de Paul

Tags:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VinFlix

Pin It on Pinterest

Share This