dernières nouvelles sur COVID-19

Entretien avec le père Bernard Massarini

par | Avr 10, 2021 | Actualités | 0 commentaires

1. Père Bernard, comment et quand est née la coordination que vous dirigez ?

Elle est née suite à mon initiative en octobre 2014 avant que nous ne soyons érigés en province de France (25 janvier 2015) et le visiteur élu non encore en exercice était présent. Comme c’était ma proposition nous avons rédigé un règlement interne, décidé une cotisation et le groupe d’alors AIC SSVP CM FDLC sœurs de Strasbourg présents m’ont élu “coordinateur”

2. Quelle est la mission de cette coordination ?

Nous nous sommes proposés d’approfondir notre connaissance réciproque et penser à des actions communes si possible : nous avons réalisé une carte de la famille vincentienne en France, un calendrier des saints vincentiens, un portrait de st Vincent fait de divers visages d’accueillis de plusieurs de nos associations (qui a orné la façade de st Lazare toute l’année anniversaire de la fondation du charisme

Nous avons aussi réalisé une petite vidéo qui raconte ce que nous faisons avec les gens de la rue qui est sur le net https://youtu.be/qqdN3aTx-CI

En novembre 2020 s’est ouvert un lieu d’accueil de jour de femmes à la rue mis sur pied pour la première fois en collaboration entre la SSVP et les ESV (nom des AIC en France)

3. Comment avez-vous réagi à cette période difficile en termes de coordination ? Avez-vous mené des initiatives particulières ou avez-vous partagé des besoins et / ou des besoins communs ?

Contraints aux conditions sanitaires nous avons fait nos deux rencontres 2020 par Zoom et la première 2021 aussi par ce moyen

Les dames ont inventé des échanges entre jeunes et pensionnaires de maisons de psespnens âgées par vidéo conférence, une jeune congrégation “du rosier de l’annonciation » avec charisme des familles et de l’éducation ont inventé des séances de patronage -activites de jeunes-comme petits programmes vidéos qui ont eu beaucoup de succès

4. Père Bernard, vous avez participé à la première rencontre internationale de la Famille Vincentienne en janvier 2020. Quelles sont les reinsegnemente les plus importants que vous en avez tirées et quels sont les défis ?

Oui j’y étais présent comme représentant d’une association de la famvin France (l’Archiconfrérie de la sainte Agonie) et avait organisé pour la première fois une délégation d’une partie de la famille vincentienne en France [maquaient les représentants du monde de la santé et de l’éducation spécialisée]. Nous étions une 30aine de personnes 15 délégués associations et 15 directeurs d’établissements scolaires sous tutelle des FDLC les directeurs logeaient à la Trinite des Monts tandis que les associatifs chez les sœurs de Jeanne Antide Touret et chez les Religeux de Saint Vincent de Paul

Ce qui m’a touché c’est la diversité des membres de notre famille. Sa jeunesse dans de nombreux points des divers continents. Profondément touché de voir des congrégations et associations récemment créés qui se reconnaissent dans saint Vincent de Paul et son expérience

5. Père Bernard souhaite-t-il partager avec nous quelque chose de son expérience de coordinateur de la Famille Vincentienne en ce qui vous a particulièrement touché?

C’est une belle mission mais complexe je suis content d’avoir aidé à quelques premières réalisations que je considère mineures à l’exception du lieu d’accueil pour dames sans-abris que je vous ai raconté plus haut : le projet Louise et Rosalie.

Il est difficile d’intégrer les nouveaux arrivants : 6 congrégations qui ne peuvent en raison de leur petit nombre ou leur âge ne peuvent venir. (le seul lien est le contact mensuel que je fais avec les maisons de sœurs ainées des diverses congrégations auxquelles j’envoie quelques informations récentes de la famille vincentienne de par le monde).

Nous ne toujours pas parvenus à intégrer à la coordination Depaul France, qui est trouvé trop moderne par trois des membres de la coordination, dans leur référence à la spiritualité vincentienne. Pour aider à ce discernement nous avons même demandé la participation du P Agostino qui a dû reconnaitre le difficile de ce désir d’intégration complète (Depaul à tout de même participé à la rencontre à Rome et à la vidéo sur le service des sans-abris).

Mais je demeure avec le désir d’aider à ce que l’on parvienne davantage a faire ensemble avec des personnes qui ont vécu de multiples années seuls le charisme est complexe.

Nous ne sommes pas encore parvenus à faire circuler entre nous les belles informations des diverses branches, n’avons pas encore réussi à mutualiser nos formations ni organiser des formations communes pour davantage imprimer un esprit commun

Le prochain coordinateur qu’il soit prêtre religieuse ou laïc aura encore à développer des trésors d’ingéniosité afin que s’installe un esprit commun qui soit signe de l’héritage de nos fondateurs Vincent de Paul et Louise de Marillac.

Elena Grazini

Tags:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VinFlix

Pin It on Pinterest

Share This