L’hiver est déjà là, il est arrivé : Tallinn, Estonie: -16 ° C ; Pékin, Chine: -2 ° C ; Chicago, Etats-Unis: -12 ° C ; …

Au fur et à mesure que les températures dépassent le point de congélation dans l’hémisphère nord, nous nous accommodons dans nos manteaux chauds d’hiver. Nous mettons cette paire de chaussettes supplémentaire, nous nous assurons de ne pas oublier nos foulards ou le bonnet de laine que nous avons reçus pour Noël. Et puis, quand nous rentrons chez nous, nous préparons rapidement un thé chaud et nous nous blottissons volontiers sous une couverture confortable.

Ce sont ces petites choses qui rendent le froid supportable, qui nous permettent d’apprécier la neige, les lacs gelés et même le vent cinglant qui fait briller nos mâchoires et notre nez.

Mais qu’en est-il des personnes qui n’ont pas le luxe de ces petits conforts ? Ceux qui n’ont pas une paire de chaussures chaudes. Ceux qui n’ont pas d’autre choix que de se réchauffer les mains dans un feu de bois improvisé dans une décharge. Ceux qui essayent de survivre la nuit dans un petit coin sec qu’ils ont trouvé dans un immeuble abandonné.

L’étendue de l’itinérance est incroyable. Au Royaume-Uni « ’environ 4,751 personnes dormaient dans les rues en 2017, mais les organismes de bienfaisance assurent que les statistiques officielles ne suffisent pas à rendre compte du niveau réel de l’itinérance » (The Guardian).

A New York, en novembre 2018, « on comptait 63,636 personnes sans-abri, dont 15,580 familles et 23.065 enfants sans-abri, qui dormaient chaque soir dans le système de logement municipal de la ville de New York » (Coalition for the homeless).

Et à Paris, la première « Nuit de la Solidarité » a révélé que près de 3,000 personnes dormaient dans les rues de la ville dans la nuit du 15 au 16 Février 2018 (Aleteia). Le chiffre réel est probablement bien plus élevé.

Ces chiffres nous montrent combien le travail de la Famille Vincentienne est vraiment urgent. Ils nous font apprécier l’infatigable effort de ses membres à travers le monde. A Londres (Royaume Uni), Le Passage se dépasse pour s’assurer que les personnes sans-abri reçoivent tous ceux dont elles ont besoin, qu’elles ont un endroit chaud et accueillant où venir. A Kiev (Ukraine), DePaul a ouvert un refuge d’urgence pour les personnes sans-abri en quelques semaines, à la demande des autorités locales, l’ampleur du besoin étant tellement énorme. Et aux Etats unis, la Société de Saint Vincent de Paul fournit 2,998 refuges d’urgence dans 10 états différents (SVdP USA Housing Report).

Mais que pouvons-nous faire de plus pour aider les plus démunis parmi nous ? Comment pouvons-nous nous assurer qu’ils ne seront  plus dans la même situation l’hiver prochain ? Que pouvons-nous faire pour changer leurs vies à long terme ?

Avez-vous une idée sur la manière d’aider les personnes sans-abri dans votre communauté ? Ou avez-vous déjà un projet mais vous voudriez faire plus ? Si votre réponse est Oui, pourquoi ne pas participer à la Campagne « 13 Maisons » ?

La Campagne « 13 Maisons’ » est une initiative de l’Alliance Famvin avec les personnes sans-abri visant à améliorer et à transformer la vie de 10,000 personnes sans-abri partout dans le monde en 3-5 ans à partir de 2018. Plus que ça, nous voulons voir des projets « 13 Maisons » dans chacun des 156 pays où la Famille Vincentienne travaille !

Nous sommes ambitieux pour les plus pauvres –Parce que Saint Vincent nous a appris à l’être !

Source: http://vfhomelessalliance.org/


Tags:

Pin It on Pinterest

Share This