Dans la soirée du 22 décembre, le P. Tomaž Mavrič, CM, a diffusé un message de Noël sur Facebook, depuis la réunion de la famille vincentienne à Escobar, Buenos Aires (Argentine), à ​​l’ensemble de la famille vincentienne du monde.

Message du père Tomaž :

Chère famille vincentienne,

En ce Noël 2018, je souhaite partager avec vous tous le grand privilège que nous avons en tant que croyants et Vincentiens. Dans le mystère de l’Incarnation, nous trouvons le noyau de notre foi: Dieu devient homme et, se rendant égal à nous, il nous rend tous plus semblables à lui. Grâce à Jésus, notre salut devient aujourd’hui un voyage quotidien fait de proximité.

Jésus est né pauvre, pour nous dire tout de suite que c’est dans les pauvres que nous pouvons trouver Dieu et notre rédemption. En dépit des progrès de cette période historique hyper-technologisée, le monde est affecté par de nombreuses guerres, par des populations entières exploitées et affamées, et par des maladies sans guérison que ni le progrès ni le progrès ne peuvent résoudre, et que seul Lui, l’amour, peut résoudre; cet amour qui est une expérience directe et non une spéculation philosophique, l’expérience d’une rencontre avec l’autre basée sur la confiance et la solidarité.

En rencontrant des jeunes à différents moments, j’entends une question: « Que pouvons-nous faire pour améliorer ce monde? » Et la réponse: expérimentez l’amour pour les pauvres.

Jésus était clair et Saint Vincent de Paul l’a toujours répété, nous exhortant à retrouver les plus abandonnés. Il faut entraîner les yeux et le cœur à les reconnaître, car, souvent submergés par les choses du monde, nous ne réalisons pas la douleur de ceux qui nous sont proches. Entraîner les yeux et le cœur à voir les pauvres est une pratique quotidienne qui trouve, dans la prière, votre meilleur gymnase. Grâce à la communion avec Dieu, avec Jésus, nous pouvons affiner nos sentiments et devenir réceptifs aux autres. Ce n’est qu’alors que nous pourrons sensibiliser notre créativité et trouver des solutions là où il n’y en aurait pas.

Dieu a montré son amour pour nous en nous donnant son fils, Jésus. Nous pouvons faire la même chose en accueillant les enfants de Dieu marginalisés, affligés, désespérés. Pour cela, nous pouvons également suivre l’exemple de Marie et de Joseph qui, malgré l’adversité, ont maintenu leur famille forte, dans le respect de la volonté de Dieu le Père.

Aujourd’hui, le Christ est né pour s’opposer à toute cette misère irrationnelle et, à la naissance, nous met devant notre responsabilité en tant qu’enfants de Dieu. Chacun de nous, Vincentiens et surtout chrétiens, a le devoir d’accueillir Jésus dans nos cœurs, en donnant un sens concret à notre vocation, notre mission. Pour cette raison, je vous encourage de tout mon cœur à continuer avec la prière quotidienne, la méditation quotidienne enseignée par Saint Vincent de Paul, centrée sur un thème particulier; Je leur propose d’être solidaires des pauvres et de les conduire au Sauveur tel que nous l’avons trouvé.

« Seigneur Jésus, viens ouvrir nos cœurs et fais-nous docile à ta volonté. »

Joyeux Noël et que Dieu vous bénisse.

Pin It on Pinterest

Share This