Ceci est la troisième vidéo de la nouvelle « série des 400 ans », avec la participation du Père Tomaž Mavrič CM et inspirée par le Père Luigi Mezzadri.

L’icône de la charité: avec la lumière dans les yeux. La troisième vidéo de la présente série de réflexions présente le triptyque avec l’icône de Saint Vincent dePaul écrite par l’iconographe polonaise Mariola Bicho-Zajączkowska et inspirée par le p. Luigi Mezzadri CM à l’occasion du 400ème anniversaire du charisme vincentien. Tous les deux nous disent brièvement pourquoi ils ont fait l’icône et quelle est la signification de l’image.

Ecrire l’icône de saint Vincent m’a d’abord semblé une tentative désespérée.  Je voulais vraiment inclure dans seulement trois parts la mission, le charisme et le caractère sacré de saint Vincent. J’en étais sûre: saint Vincent est amour avec la lettre A, amour qui ne peut être qu’un don de Dieu. Je me sentis poussée de chercher son amour, qui jaillit de son visage, de ses yeux, de sorte que quand quelqu’un commence à prier devant cette icône, pourrait découvrir un lien avec saint Vincent, peut se sentir envahi par le même amour. – Mariola Bicho-Zajączkowska

Nous voulions un homme en gloire, un homme devant le Seigneur, un homme brûlé par l’amour qui nous transmet une joie profonde, la poursuite d’une existence qui nous dit que ça valait le coup, ça valait se sacrifier, ça valait la peine de faire le discours de Folleville, de faire la promenade de Châtillon… Ce portrait devrait faire le tour du monde, car c’est un portrait qui transmet une grande charge, qui donnera le sens d’un charisme qui n’a pas encore fini de naître… – Luigi Mezzadri CM.

Transcription de la vidéo:

Luigi Mezzadri CM

Quand Vincent arriva à un âge avancé, les responsables de la Congrégation de la Mission réalisèrent qu’un portrait était nécessaire. Ils chargèrent un peintre, Simon François, de faire un portrait, mais Saint Vincent était implacable, il ne voulait pas se rendre à ce qu’il pensait simplement un caprice de vanité. Alors ils ont fait venir ce peintre qui, en secret, eut plusieurs séances pour savoir et reprendre le saint.

Mariola Bicho-Zajaczkowska – iconographe.

Ecrire l’icône de saint Vincent m’a d’abord semblé une tentative désespérée. Il y avait peu de temps et alors comment dire dans seulement trois quads la mission, le charisme et le caractère sacré de saint Vincent? D’une chose cependant, j’en étais sûre: saint Vincent est amour avec la lettre A, amour qui ne peut être qu’un don de Dieu. Cet amour n’est pas fini avec la mort du saint ou avec sa canonisation. Cet amour doit rester et reste dans ses œuvres. Je me sentis poussée de chercher son amour, qui jaillit de son visage, de ses yeux, de sorte que quand quelqu’un commence à prier devant cette icône, pourrait découvrir un lien avec saint Vincent, peut se sentir envahi par le même amour. |

Luigi Mezzadri CM

Dans la tradition iconographique vincentienne, nous voyons un homme de plus de 80 ans, un vieil homme, un dégarni, un homme qui a vécu si intensément et qui attend maintenant de paraître devant le Seigneur. Ce n’était pas ce que nous nous demandions, ce n’était pas ce que nous voulions. Au lieu de cela, nous voulions un homme en gloire, un homme devant le Seigneur, un homme brûlé par l’amour qui nous transmet une joie profonde, la poursuite d’une existence qui nous dit que ça valait le coup, ça valait se sacrifier, ça valait la peine de faire le discours de Folleville, de faire la promenade de Châtillon, de travailler dur, se déplacer, implorer la paix, aider beaucoup de pauvres, il en valait la peine, voilà pourquoi je pense qu’il n’a pas de prix. Ce portrait devrait faire le tour du monde, car c’est un portrait qui transmet une grande charge, qui donnera à chaque latitude le sens d’un charisme qui n’a pas encore fini de naître.

Liens vers la vidéo dans d’autres langues:

Questions pour le dialogue:

Après avoir regardé cette vidéo en commun, nous pouvons parler avec ces suggestions:

  1. Quels sentiments ai-je en regardant l’icône de Saint Vincent?
  2. Quelles sont les qualités que j’apprécie le plus en Saint Vincent de Paul?
  3. Comment puis-je apporter ces qualités dans ma vie?
  4. Qu’est-ce que je demande à Dieu aujourd’hui, devant cette icône de Saint Vincent?

Quatre nouvelles vidéos pour les 400 ans du Charisme

De nombreuses activités ont eu lieu durant l’année jubilaire, Tous nous sommes au courant  des vidéos préparées par le Père Luigi Mezzadri, c. m. et mis en scène par Piotr Dziubak, un cinéaste polonais qui a d’importants films et documentaires à son actif… titres: « De Gasperi-mio padre »; « Santo subito. Alle peripherie del mondo avec Giovanni Paolo II « ; » Liszt « ; » Das Fenster zur Welt – 50 Jahre Zweites Vatikanisches Konzil « ). Les vidéos développées par le Père Mezzadri impliquent la participation du Père Tomaž Mavrič, c.m., supérieur Général.

rappelez-vous, la première série de vidéos comprenait des titres tels que «Le chemin vers les pauvres», «Enveloppé dans le manteau de Vincent» et «Les sandales de la charité» … ces vidéos se concentrent sur certains objets qui appartenaient à Saint Vincent et qui ont été conservés dans la ville de Turin (Italie). Ces nouvelles vidéos se concentrent sur certains des thèmes liés à la célébration du 400ème anniversaire de notre charisme: « la mondialisation de la charité », « votre appel », « vers les périphéries »,  » aller à Folleville,  »  » mon Folleville « , » revenir à l’esprit  » Toutes ces vidéos ont pour but de nous rapprocher du Supérieur Général, mais surtout de nous rapprocher du charisme. Ces vidéos ont été réalisées et ont des sous-titres en onze différentes langues.

Après quelques mois, nous présentons cette deuxième série de vidéos qui correspondent au deuxième événement clé de la vie de Vincent et qui sont donc liées à l’élément de la charité. La première vidéo « Châtillon aujourd’hui » se déroule dans « la communauté en dialogue » en Italie et qui est dirigée par le Père Matteo Tagliaferri, c.m..  La deuxième vidéo, « La Médaille Miraculeuse », rappelle la manière dont la Sainte Vierge a accordé ce don à la Famille Vincentienne. La troisième vidéo, intitulée «l’icône du charisme», est une réflexion spirituelle sur l’icône de la charité, un cadeau que le Père Luigi Mezzadri a présenté à la Curie générale à l’occasion du 400ème anniversaire du charisme. La dernière vidéo, « les enfants, nos enseignants », a pour but de commémorer le ministère de tant de Filles de la Charité que l’on peut trouver dans les hôpitaux du monde entier, par exemple l’Hôpital Bambino Gesù à Rome. Ces vidéos seront publiées sur les pages web de la Congrégation de la Mission et de la Famille Vincentienne et à travers les différents réseaux sociaux. Nous espérons que vous prendrez le temps de visionner ces différentes productions.

Elles seront distribuées sur les pages web de la Congrégation de la mission et de l famille Vincentienne, sur nos canaux d’informations et nos réseaux sociaux qui leur seront agréables.

La vidéo est une production de la chaîne YouTube de CMglobal, réalisée à partir d’une idée du P. Luigi Mezzadri, CM, et mis en scène par Piotr Dziubak.


Tags:

Pin It on Pinterest

Share This