#JeSuisVincent – LES FAMILLES VINCENTIENNES

par | Juin 22, 2016 | Formation | 0 commentaires

Les familles vincentiennes doivent prendre note de l’Amoris Laetitia  du Pape François à partir d’un point de vue particulier.

L’un des membres fondateurs des travaux du Centre  Centre pour la Foi et la Justice et ses programmes, Mike Laskey continue à refléter ses racines de Sainte-Croix et vincentiennes en réfléchissant sur le document le plus récent de François.

 

baby-22194_1280

Dans la liturgie, comme dans la vie, la famille – et les familles vincentiennes en particulier – doivent être en forme et être façonnées par leurs expériences ecclésiales.

La messe, dit l’érudit Aidan Kavanagh, est en train de faire le monde comme il est censé être fait. A la fin de chaque célébration liturgique, nous sommes envoyés pour rapprocher le monde de l’unité que nous pratiquons dans le sanctuaire, où tous sont bienvenus à la table et peuvent recevoir ce dont ils ont besoin.

Combien de fois faisons-nous ce lien ? Est-ce que nous aidons consciemment nos familles à vivre la vie vincentienne, façonnée par nos propres célébrations eucharistiques ? Laissons-nous que notre vie à la maison soit le lieu où l’on apprend d’abord à distinguer l’inclusion de la marginalisation, où l’on apprend que « les biens de la terre appartiennent à tous ? » Nos maisons sont-elles des écoles de solidarité et de miséricorde ?

Formé par cet amour eucharistique, nos familles peuvent devenir ce que le Pape François appelle dans le document des « cellule [s] vitale [s] pour transformer le monde ». Nos familles sont censées être des écoles de miséricorde, où la compassion et le soin pour les pauvres sont appris et pratiqués. Je pense à mon ami Sean, qui a consacré sa vie au ministère de la justice sociale catholique. Alors qu’il grandissait, sa famille aidait à servir un repas à une soupe populaire à chaque Noël. Sean ne se souvient pas que cette tradition lui ait semblé étrange ou inhabituelle. « C’était juste quelque chose que nous faisions », dit-il. Il a appris la miséricorde dans sa famille et cela a eu un impact profond sur la personne qu’il est devenu.

laskey-headshot-150x150Lisez tout toute la réflexion de Mike ici (en anglais). Michael Jordan Laskey travaille dans le bureau pour la Vie et les Ministères en faveur de la Justice dans le diocèse de Camden, New Jersey (USA)

Partagez cet article.

 

Tags:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VinFlix

Pin It on Pinterest

Share This