dernières nouvelles sur COVID-19

A l’Ouest de l’Afrique, les Etudiants Ozanam combattent la pauvreté par l’éducation

par | Mai 31, 2016 | Actualités, Famille Vincentienne | 0 commentaires

ozanam-west-africa-fr-facebook

A l’âge de 17 ans, deux étudiants du lycée de Maryland ont pris des actions contre la pauvreté qui touche beaucoup de jeunes de leurs familles dans leur ville natale de Bali Nyonga – Cameroun. Ils croyaient que l’Education est la clé pour réussir. Alors, amis depuis longtemps Langmia (Lang) Fonjoe et Junior Doh créent la Fondation ROC, une fondation de but non lucratif qui fournit une aide financière pour les jeunes de deux écoles secondaires dans un village Ouest-Africain. Quatre ans se sont écoulés. Aujourd’hui, Fonjoe et Doh sont  des chercheurs Ozanam au campus Queens de l’Université St. John à New York. Le programme sélectif du premier cycle met l’accent sur la recherche scientifique, la citoyenneté mondiale et le service vincentien. Les  philanthropes de 21 ans disent qu’ils gagnent les connaissances et les compétences nécessaires pour développer leurs efforts. «Nous avons appris ce que nous pouvons apporter à la fondation», a déclaré Fonjoe.

Solutions par les connaissances

Décembre dernier, les amis ont reçu une subvention du programme pour mener leurs recherches supérieures culminantes à Bali Nyonga, Bali pour faire court. Tous les Ozanam chercheurs complètent un projet culminant. Fonjoe se concentre sur l’éducation; Doh, sur la santé des femmes. En Avril, avec l’aide des programmes et des étudiants des clubs comme Haraya, ils ont tenu leur troisième événement « Roc the Mic » pour lever des fonds pour leur fondation. « Lang et Junior reflètent la mission et les objectifs du programme Chercheurs Ozanam», a déclaré Deanne Southwell, Directeur exécutif, Institut vincentienne d’action sociale (VISA), qui comprend des initiatives universitaires axés sur la mission. «Grâce aux exigences, les étudiants acquièrent les outils nécessaires pour élever leurs contributions à la société tout en acquérant une compréhension significative des problèmes qui entravent les droits humains et la dignité». «Les amis se sont engagés à approfondir leur travail en Afrique de l’Ouest », a noté Carline Bennett, Directrice du programme Chercheurs Ozanam. «Nous avons fourni une plate-forme pour eux d’enquêter sur les questions de justice sociale critique par le biais du voyage, le service et la recherche avec des mentors du corps professoral.» «Le travail que Fonjoe et Doh font pour éduquer les étudiants au Cameroun porte le cachet de justice sociale vincentienne», a déclaré Konrad Tuchscherer, Ph.D., professeur agrégé d’histoire et directeur du Programme d’études Africana. Tuchscherer est le mentor de Fonjoe; Preety Gadhoke, Ph.D., professeur adjoint, Secteur professionnel, conseille Doh.

Une façon de redonner

Fonjoe et Doh sont des cousins, ils se considèrent comme des frères. «Il n’y a pas de mot pour désigner «cousin» à Bali », a expliqué Fonjoe. Il a grandi dans le Maryland, mais ses parents ont maintenu des liens étroits avec Bali et appartiennent à des organisations qui favorisent le développement en Afrique de l’Ouest. Doh est venu en Amérique quand il avait huit ans et a vécu près de son frère depuis. «Ma mère», a déclaré Doh, « utilisé pour me dire, « Dieu ne vous a pas béni aussi énormément que pour aider les autres. » « Nous avons été élevés pour être socialement conscient », a déclaré Fonjoe. Lui et Doh ont créé la fondation parce que «nous devions faire quelque chose» au sujet de la pauvreté qu’on avait vu quand nous avions visité Bali. Ils ont nommé leur but non lucratif  « Roc Nation », la société de divertissement fondée par le rappeur Jay Z. « Je suis un fan », a déclaré Fonjoe. À ce jour, la fondation a fourni une aide financière et des bourses universitaires pour des centaines d’étudiants de deux écoles indépendantes de Bali. Les frais de scolarité de 75 $ à 100 $ par année est difficile pour de nombreuses familles du village. Fonjoe et Doh ont travaillé durs pour avoir les fonds. « Nous avons vraiment bousculé», a déclaré Fonjoe. « Nous nous sommes promenés avec des troncs, allés à des camarades de classe, parents, amis.

SOURCE (en anglais): St. John’s News

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VinFlix

Pin It on Pinterest

Share This