dernières nouvelles sur COVID-19

L’éducation : une lueur d’espoir

par | Avr 27, 2021 | Actualités, Société Saint-Vincent-de-Paul | 0 commentaires

Le projet “Soutien à l’éducation” de la SSVP en Gambie change la vie de nombreux enfants et adolescents qui ont besoin qu’on croie en eux, qu’on fasse des efforts pour eux.

Dans ce petit pays, qui compte moins de deux millions d’habitants, la SSVP a entrepris des projets humanitaires soutenus par la Commission Internationale pour l’Aide et le Développement (CIAD) et la SSVP Irlande : la culture du riz et de légumes, des bateaux de pêche, l’ensemencement avec des tracteurs, le décorticage de riz, des programmes d’aide pour louer un logement et de soutien à l’éducation.

Avec la reconnaissance du chef de l’État de Gambie et de l’évêché du diocèse catholique de Banjul dans le cadre de leur travail, les vincentiens peuvent toujours participer à la livraison de dons de divers biens matériels dans le pays.

La SSVP Gambie est bien sensibilisée à l’importance de fournir des moyens aux personnes en situation de rue, sans formation ni emploi, et est fermement convaincue que pour les sortir de cette réalité, il faut investir en eux.

Les Vincentiens en Gambie ont pu constater à quel point la formation a été une opportunité bénéfique pour beaucoup. Le chef de projet actuel, le confrère David MS Gómez, autrefois bénéficiaire de la SSVP, est aujourd’hui enseignant et directeur de plusieurs écoles. Quel aurait été son avenir s’il n’avait pas bénéficié du soutien de la SSVP ? Il est un exemple qui montre comment un soutien financier peut contribuer à renforcer les capacités des plus démunis grâce à l’éducation. Les nombreux étudiants bénéficiaires des programmes qu’il mène le connaissent sous le surnom de “Monsieur Discipline”, faisant du témoignage de vie de cet homme une véritable fierté pour la SSVP.

Il y a d’autres exemples d’étudiants faisant partie de ce projet éducatif de la SSVP Gambie qui ont poursuivi leurs études en Europe, en Chine et aux États-Unis. Il faut également mentionner la réussite de Marie Adams Njie, une autre bénéficiaire de ce projet éducatif, qui travaille auprès des Nations Unies en Gambie. Actuellement, trois étudiants suivent des études de droit à l’université de Gambie; deux autres, la médecine; et plusieurs autres, une formation en finance, marketing ou architecture, pour n’en citer que quelques-uns.

Il faut aborder le cas de Marcel Chipaapa Jarju, le plus jeune de cinq frères, un autre exemple de comment une vie peut être changée grâce aux études. Son oncle a demandé à son père de lui permettre de venir à la ferme et à l’école de la SSVP pour poursuivre ses études. Au début, son père était réticent, en prétextant qu’il ne profitait pas de son temps à l’école et que cela pourrait être inutile. À ce jour, il a déjà terminé ses études et conçoit des plans de maisons. Il a une voiture et un emploi.

La SSVP Gambie est fière de contribuer à améliorer la vie de ces personnes “pauvres” sur le plan académique et à qui personne ne donnait une chance. En outre, les vincentiens sont en train d’imposer un changement positif dans le processus éducatif. Le nombre d’étudiants parrainés a augmenté le taux d’admission dans les écoles, ce qui a permis de renforcer le nombre d’enseignants dans les écoles et de mettre en place des salles de classe supplémentaires et de nouvelles installations.

Grâce à ce programme de parrainage éducatif, la SSVP Gambie a formé des personnes qui occupent aujourd’hui des postes à responsabilité dans différentes institutions. La Société a donné de l’espoir à ceux qui étaient sur la voie de l’échec.

Source : https://www.ssvpglobal.org/

Tags:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VinFlix

Pin It on Pinterest

Share This