dernières nouvelles sur COVID-19

La « Villa San Vicente de Paúl » ouvre ses portes au Pérou

par | Avr 11, 2021 | Actualités | 0 commentaires

55 personnes de huit familles ont accédé aux premières maisons construites dans le cadre du projet « Mitso Esperanza – Villa San Vicente de Paúl », à Puerto Eten, au Pérou. Ce projet ambitieux fait partie de la Campagne « 13 Maisons ». La Famille Vincentienne a inauguré et béni le premier lot de maisons sur un total de 250 qu’elle espère construire dans les années à venir. Parmi les familles qui bénéficient déjà d’un nouveau toit, il y a plusieurs familles de réfugiés vénézuéliens ainsi que des sans-abri ou des personnes vulnérables, ainsi que des femmes victimes de violence. Autre exemple de son inspiration vincentienne, ce premier lot de maisons porte le nom de Sainte Louise de Marillac.

La Famille Vincentienne de Lambayeque, au nord-ouest du Pérou, a promu ce projet à travers son association à but non lucratif «Color Esperanza – Voluntad de Ayudar» à laquelle participent la Congrégation de la Mission, la Société de Saint Vincent de Paul, l’AIC, la Jeunesse Mariale Vincentienne, des anciens élèves des écoles vincentiennes et des paroissiens. Parmi ceux qui ont participé à la cérémonie d’ouverture et de bénédiction, citons les autorités locales et les membres de Color Esperanza, ainsi que le curé de Puerto Eten et plusieurs prêtres de la Congrégation de la Mission. Yasmine Cajuste, chef de projet pour l’Alliance Famvin avec les personnes sans-abri (FHA en anglais), était également présente. Au début du projet, l’effort du Père Ricardo Cruz Huamán CM, notre ambassadeur bénévole au Pérou, qui est maintenant en mission à Pisco, au sud de la capitale du pays, où il poursuit son travail avec les plus pauvres d’entre les pauvres, était fondamental.

Ce premier lot a été construit sur 2,5 hectares de terrain cédé à l’association. L’assainissement a été réalisé, ainsi que le raccordement aux services de base d’eau et d’électricité. Les travaux ont été réalisés sur l’ensemble du terrain, pour le laisser prêt pour les prochaines phases du projet. Chacune des nouvelles maisons comprend deux chambres, une cuisine-salle à manger, une buanderie, des salles de bains et des services d’électricité et d’eau de base 24h / 24. «Ma famille et moi remercions Dieu parce que, grâce au bon cœur de la Famille Vincentienne, nous avons été sélectionnés pour cette maison, où nous sommes à l’aise et en sécurité», dit Ruth Elena Mendoza, qui occupe déjà sa nouvelle maison avec sa famille. Les familles qui ont accédé aux nouvelles maisons vivaient déjà dans la zone d’abri temporaire du projet, composée de cinq modules préfabriqués pour les maisons et d’un grand abri pouvant héberger 20 personnes.

La zone d’habitation n’est que l’une des trois composantes du projet « Mitso Esperanza – Villa San Vicente de Paúl », les deux autres correspondent aux zones de formation et d’ateliers de production; de santé récréative et spirituelle et de développement personnel. L’objectif est que les personnes qui résident dans la Villa améliorent leurs capacités à générer des revenus et permettent au projet d’être autosuffisant et durable et dans les meilleures conditions. Il s’agit là d’un exemple clair de changement systémique vincentien.

A travers l’Association Color Esperanza, la Famille Vincentienne de Lambayeque n’a pas seulement travaillé pour terminer la Villa San Vicente de Paúl. Pendant les pires moments de l’épidémie de Covid19, ils ont continué avec la soupe populaire ouverte afin de répondre aux besoins des personnes touchées. En outre, ils ont hébergé des migrants et des personnes sans-abri pour les protéger de la pandémie.

Source: Vincentian Homeless Alliance

Tags:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VinFlix

Pin It on Pinterest

Share This