dernières nouvelles sur COVID-19

« Kéré » : Famine dans le sud de Madagascar

par | Nov 13, 2020 | Actualités, Association Internationale des Charites | 0 commentaires

Madagascar est l’un des cinq pays les plus pauvres du monde. La majorité des habitants vivent dans des conditions difficiles, partout sur l’île. L’extrême sud est dans une situation particulièrement critique, non seulement à cause du coronavirus, qui a fait perdre leur emploi à de nombreuses personnes, mais surtout à cause de la sécheresse, un problème majeur depuis des années. La pénurie alimentaire menace depuis toujours cette région, mais ce phénomène a été considérablement aggravé ces dernières années par le changement climatique. Depuis deux ans, il n’y a plus de saison des pluies dans cette partie du sud de Madagascar, et les cultures vivrières se font rares, tandis que le bétail, les chèvres et les volailles sont affamés. Les habitants de la brousse mangent de la botagne (cendre et tamarin) pour satisfaire leur faim.

Les enfants, en particulier, souffrent de malnutrition. Un programme d’alimentation mis en place par le gouvernement a pris fin en juin dernier. En octobre, le nombre d’enfants âgés de 6 à 59 mois souffrant de malnutrition aiguë était estimé à 14.332.

Face à cette famine catastrophique, la Famille Vincentienne de cette région ne pouvait pas rester inactive. Le père Alexandre, provincial des Lazaristes, a décidé de confier l’utilisation des dons reçus à une commission de la Famille Vincentienne (Pères Lazaristes, prêtres diocésains, Filles de la Charité, AIC, AMM, Conférences Vincentiennes, volontaires chrétiens, également protestants), car il sait que l’union fait la force. Le rôle de cette Commission est d’élaborer une stratégie pour lutter plus efficacement contre la famine. En fonction des dons, les destinations sont sélectionnées, l’aide à fournir est évaluée ainsi que la manière dont les différents dons (nourriture, eau, argent, semences, etc.) seront apportés aux personnes sinistrées.

En outre, une petite équipe de trois prêtres et de trois Filles de la Charité a été formée pour organiser l’aide sur place. Leur tâche consiste, entre autres, à mobiliser les membres de la Famille Vincentienne pour aller de porte en porte dans les paroisses affectées pour connaître la situation sur le terrain et faire une enquête.

« Grâce aux efforts de la famille vincentienne locale, nous avons très rapidement reçu des informations sur chaque lieu. Nous avons été informés du nombre de victimes et du nombre de familles sinistrées. Et chaque lieu nous a déjà indiqué comment l’équipe locale pourrait commencer à aider, par exemple combien de kilos de riz par famille ou par personne sont nécessaires. Nous avons donc décidé d’acheter 53 tonnes de riz blanc en sacs de 50 kilos. Au lieu de donner de l’argent à chaque famille pour acheter de l’eau, on nous a proposé de louer un camion-citerne. Jusqu’à présent, tout va bien », rapporte le Père Pierrot Martin Rakotoarison, CM.

Mais il écrit aussi : « D’après ce que nous avons appris, malgré la quantité de riz déjà distribuée, cela ne suffirait pas. Nous avons besoin de plus, car cette famine pourrait bien durer jusqu’en janvier 2021 ».

Pour soutenir le travail de la Famille vincentienne au Madagascar dans la lutte contre cette famine, vous pouvez faire un don sur le compte suivant :

Nom du compte : ECAR VISITEUR DE LA MISSION
IBAN : MG46 0000 5000 1736 1120 1016 017
Nom de la banque : BNI MADAGASCAR
Code SWIFT BIC : CLMDMGMG
Adresse : ECAR VISITEUR DE LA MISSION, B.P : 111, 614 – TOLAGNARO, MADAGASCAR

NB : Les rapports et photos de la famine dans le sud de Madagascar proviennent du coordinateur régional de l’ONN (Office National de Nutrition) à Androy et du Père Pierrot Martin Rakotoarison, CM, de Fort Dauphin.

Marie-Thérèse Razafindravao, Présidente de l’AIC Madagascar
Source: http://www.aic-international.org/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This