dernières nouvelles sur COVID-19

La Société de Saint-Vincent de Paul et la journée mondiale des pauvres

par | Nov 9, 2020 | Actualités, Société Saint-Vincent-de-Paul | 0 commentaires

La JOURNÉE MONDIALE DES PAUVRES se tiendra le 15 novembre 2020 sur le thème «Tends ta main au pauvre» (Sir 7, 32), tiré du message rédigé par Sa Sainteté le Pape François (le lien vers le message est annoté à la fin). La Journée mondiale des pauvres, instituée par le Vatican en 2016, est célébrée le 33e dimanche du temps ordinaire.

Le Pape François publie son message et appelle les gens à «tendre la main aux pauvres», et met en garde contre le «cynisme» et «l’indifférence» de ceux dont les mains sont tendues pour accumuler de l’argent par la vente d’armes et de drogues. « Au cours de ces mois, alors que le monde entier était en proie à un virus qui a apporté la douleur et la mort, le désespoir et la stupéfaction, combien de mains tendues avons-nous vu! », a déclaré le Pape François, attirant l’attention sur les actions de solidarité à travers le monde pour aider les plus touchés par la pauvreté extrême.

Le Pape François a également salué les mains tendues des médecins, infirmières, pharmaciens, bénévoles ou prêtres, qui se sont donnés jour et nuit au coeur de la pandémie et ont défié la contagion et la peur pour offrir soutien et consolation. Il a également critiqué ceux qui préfèrent garder les mains dans leurs poches et rester insensible aux situations de pauvreté dont ils sont souvent complices.

Le Pape François déplore le rythme effréné de la vie qui conduit les gens, qui ferment les yeux sur la pauvreté, dans un «tourbillon d’indifférence», mais loue «la générosité qui soutient les faibles […], condition d’une vie pleinement humaine». Le Pape François a également reconnu que l’Église n’a certainement pas de solutions globales au «cri silencieux de tant de pauvres»; il est, cependant, possible de faire beaucoup plus pour les plus pauvres.

Même en période de pandémie, nous, en tant que membres de la Société de Saint-Vincent de Paul, pouvons célébrer la JOURNÉE MONDIALE DES PAUVRES de manière créative et efficace. Une suggestion serait de se rapprocher des mouvements ecclésiaux laïcs dans chaque paroisse, avec des campagnes de financement pour les conférences (kits alimentaires et d’hygiène, indispensables en cette période).

Une autre idée serait d’accroître la visibilité de la SSVP dans les médias des paroisses et des diocèses, tout en assurant la liaison avec les entreprises, le gouvernement et les médias, et en mettant en valeur le travail social des conférences et des œuvres spéciales. À la fin de la messe, le 15 novembre, il vaudrait la peine que le Président de la conférence diffuse la mission, la vision et les valeurs vincentiennes, incitant de nouveaux membres à rejoindre les conférences.

«Dans tous les cas, le plus important est d’être les témoins de l’amour du Christ pour les plus nécessiteux, de vivre ensemble le message de l’Évangile, en communauté, de servir le Christ dans les pauvres avec amour, respect, justice et empathie. Simplement avec nos bonnes actions, nous pouvons faire beaucoup pour les pauvres », a souligné notre confrère Renato Lima, 16e Président général.

Alors que nous réfléchissons à la JOURNÉE MONDIALE DES PAUVRES de 2020, au milieu de cette crise sanitaire, il faut reconnaître que l’extrême pauvreté dans le monde est en augmentation, les personnes se retrouvant au chômage et les cas de troubles de santé mentale augmentant considérablement. La pandémie a également porté un coup dur à l’économie mondiale et à la richesse des pays, avec un impact dévastateur sur les familles, en particulier sur les jeunes. Le monde de l’éducation a également été bouleversé, des millions d’enfants n’étant pas scolarisés.

Face à ce contexte hostile, la JOURNÉE MONDIALE DES PAUVRES est en soi un grand défi pour nous tous, en tant que membres de la Société de Saint-Vincent de Paul. Prions pour que le Bon Dieu nous protège et nous aide à surmonter ces temps difficiles. «Partager avec les pauvres signifie un enrichissement mutuel. S’il y a des structures sociales malsaines qui les empêchent de rêver à l’avenir, nous devons travailler ensemble pour les réparer, les changer. (Evangelii Gaudium: Exhortation apostolique du Pape François, 2013, n ° 195).

Nos fondateurs nous ont appris que nous devons réévaluer nos actions en réaffectant mieux nos ressources, en évitant la thésaurisation, en assouplissant nos règles internes et en mobilisant notre patrimoine humain et matériel, pour servir les plus pauvres avec joie et sans se plaindre, et les aimer sans jugement, tout en mettant «l’Evangile de l’espérance» à la portée de tous.

Cliquez ici pour lire le message complet de Sa Sainteté le Pape François.

Source: https://www.ssvpglobal.org/

Tags:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This