Sections

Les Filles de la Charité visitent quelques lieux dévastés par l’ouragan Matthew en Haïti

pray-for-haiti-fb

Une fois encore, notre cher pays d’Haïti a été terriblement meurtri

Les départements de Nippes, du Sud, du Sud-Est et de la Grand-Anse sont sévèrement touchés par l’ouragan Matthew, des plantations dévastées, les maisons détruites en grande partie. Certaines routes sont encore  difficiles à utiliser même après une semaine de déblayage, dans plusieurs  localités situées près de la mer, tout est dévasté. Beaucoup de personnes ont perdu la vie : plus de huit cents personnes, mortes et disparues, ont été enregistrées.

Les Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul ont visité des zones (Meyer et autres), les localités avoisinantes, où elles travaillent et Jacmel dans le département du Sud-Est. Les dégâts sont importants dans ces zones.

Nous sommes allées à  Anse- à-Veau,  Madian, Petite Rivière de Nippes, Petit Trou de Nippes dans le département de Nippes où nous avons découvert une pauvreté très grande : la population vit dans des abris provisoires (écoles),  cherche de la nourriture sans succès. Les maladies ne vont pas tarder à toucher la population, compte tenu de l’absence du minimum en matière d’hygiène : pas d’eau potable et une insalubrité omniprésente. Cela nous va droit au cœur de voir tant de gens dans la cour de l’église espérant de la nourriture.

Lors de nos visites, nous avons rencontré l’évêque du lieu pour voir dans quelle mesure nous pouvons collaborer au service de nos frères nécessiteux. Nous allons nous rendre dans le Sud, dans La Grand-Anse et à Anse- à-Pitres dès que les voies seront accessibles pour leur manifester notre soutien fraternel et nous organiser pour répondre rapidement et efficacement aux nécessités les plus pressantes.

Nous remercions le Seigneur et tous ceux et celles qui, d’une façon ou d’une autre, nous ont manifesté leur appui fraternel révélant la miséricorde de Dieu pour nous, son peuple.

map-with-marked-area-ii

Voir quelques photos de Haïti (texte en anglais) : www.reuters.com

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire