P. Tomaž Mavrič, C.M.
Vingt-quatrième successeur de saint Vincent de Paul
Homélie : 10 juillet 2016

telecharger-texteC’est avec une grande joie et reconnaissance à Dieu que je voudrais adresser mes chaleureuses salutations à tous les membres des différentes branches de la Famille Vincentienne des Etats-Unis, ainsi qu’étendre mes salutations les plus chaleureuses à tous les membres de la Famille Vincentienne du monde entier !

C’est grâce à une profonde confiance en la Providence que nous pouvons regarder l’avenir avec beaucoup d’espoir, car le charisme que nous essayons de vivre en tant que membres de la Famille Vincentienne dans le monde d’aujourd’hui est tellement un signe de ces temps !

Nous vivons inspirés et accompagnés par Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse, Saint Vincent de Paul, évangélisateur des pauvres, les nombreux Saints et Bienheureux et de la Famille Vincentienne et tant de membres merveilleux de la Famille vivant dans le monde entier, qui sont dans le monde actuel des exemples et des mentors pour incarner le merveilleux charisme vincentien. Nous possédons tous les outils nécessaires pour participer activement à la construction du Royaume, faisant de ce monde un monde meilleur !

Nous avions récemment officiellement mis fin à l’Année de la Collaboration au sein de la Famille Vincentienne… Ce fut une année de grandes bénédictions !

Nous avons davantage pris conscience de l’importance essentielle de collaborer entre nous au sein des différentes branches, ainsi que dans le cadre de la Famille Vincentienne, à l’échelle locale, nationale et internationale.

Nous avons découvert dans nos frères et sœurs les nombreux dons que Dieu a donnés à chaque individu selon ses propres moyens et formes.

Nous avons apprécié les résultats positifs obtenus lorsque nous partageons nos talents et nos dons dans un projet ou une initiative concrète, devenant beaucoup plus efficaces dans ses objectifs et produisant des fruits beaucoup plus durables.

Nous sommes arrivés à découvrir de nouvelles branches et membres de la Famille Vincentienne internationale, dont les informations ont été mises à jour et qui nous permettent de parler de plus de 225 branches différentes, de différentes congrégations religieuses masculines ou féminines ou des membres des différents groupes laïcs ou associations.

À bien des égards, cela a été possible grâce au travail acharné des membres du Bureau International de la Famille Vincentienne nouvellement établi à Philadelphie, EUA.

La liste des nouvelles branches à ajouter à la Famille Vincentienne dans le monde entier est loin d’être terminée.

Dans différentes parties du monde, nous continuons à découvrir de nouvelles congrégations, des groupes, des associations ainsi que des personnes qui n’appartiennent pas encore officiellement à une branche spécifique, mais qui vivent le charisme vincentien de manière concrète et active.

J’espère et je souhaite que de plus en plus d’individus et des groupes entiers, des associations, des congrégations religieuses se joindront à la Famille Vincentienne.

C’est notre mission commune, qui nous a été confiée par Jésus lui-même au nom des pauvres.

Un merveilleux symbole qui parle si fort de la collaboration et du soutien réciproque au sein de la Famille Vincentienne est une image avec des morceaux de puzzle, composée de différentes couleurs, formes et tailles, qui, une fois placés ensemble, créent une belle photo !

Mais la collaboration au sein de la Famille Vincentienne doit aller plus loin !

Nous devons éviter tout individualisme dans notre service aux pauvres, au niveau personnel et associatif, afin de construire le Royaume ensemble comme une famille !

C’est la seule voie à suivre et l’unique chemin vers des résultats efficaces et durables !

C’est le charisme de saint Vincent de Paul, la spiritualité vincentienne qui fait de nous ses disciples, membres de la même famille.

Cinq vertus font essentiellement partie de la spiritualité vincentienne : la simplicité, l’humilité, la douceur, l’oubli de soi avec des résolutions concrètes comme une offrande à Jésus et aux pauvres et le zèle. Elles façonnent nos vies pour nous protéger contre les différentes tentations et attractions du monde où les gens vivent comme si Dieu n’existait pas, comme si Jésus était un personnage sans importance dans l’histoire de l’humanité, où tout tourne autour de soi et où on n’a pas de temps pour le frère et la sœur d’à côté, ainsi que les innombrables personnes qui dans le monde souffrent, attendent et espèrent être aidés !

Les cinq vertus sont comme une chaîne qui permettent à notre vie de grandir en sainteté, nous rapprochant de plus en plus du Christ.

La simplicité nous conduit à l’humilité ; l’humilité à la douceur ; la douceur nous rend plus forts pour renoncer à nous-mêmes à différentes étapes de notre pèlerinage grâce aux choses et résolutions concrètes comme une offrande agréable à Dieu, ce qui nous fait grandir dans le zèle, mettant le feu à la mission qui nous est confiée par Jésus évangélisateur des pauvres.

Dans la première lecture, le cinquième livre de Moïse nous dit que la Loi ou les Commandements ne sont éloignés de nous, impossibles à atteindre et à suivre, mais qu’ils sont en fait à la portée de nos mains, à l’intérieur de nous, dans notre cœur.

Voilà pourquoi plus notre cœur sera rempli de l’Esprit de Jésus, plus les commandements seront faciles à incarner dans notre propre vie.

Dans l’Évangile du jour, la parabole du Bon Samaritain se termine par ces mots : va et fais de même. C’est une invitation, un appel urgent à continuer à marcher dans les pas de Jésus, évangélisateur des pauvres.

En tant que membres de la grande Famille Vincentienne, si nous continuons à approfondir notre collaboration ainsi que le vécu des cinq vertus vincentiennes, nous pourrons contempler l’avenir avec l’espoir d’être en mesure de remplir du mieux que nous pouvons la mission qui nous est confiée.

Traduction: Yasmine Cajuste Caen


Tags: , ,

Pin It on Pinterest

Share This