Sections

Pologne: Décès de l’Archévêque Emérite de Gdansk Mgr Tadeusz Goclowski, c.m.

image

En la fête de Notre-Dame Reine de la Pologne, le 3 mai 2016, Mgr Tadeusz Goclowski CM, est mort à l’hôpital universitaire de Gdansk, à l’âge de 84 ans après une longue souffrance. Il était membre de la Congrégation de la Mission depuis 67 ans, 60 ans en tant que prêtre et 33 ans comme évêque. Le plus souvent, il était connu comme archevêque de Gdansk (1995 – 2008 ), une des personnes les plus importantes et représentantes de l’Église au cours de la période difficile de transition de la Pologne du régime communiste à la démocratie.

Il était Visiteur de la Province de la Pologne ( 1973 – 1982 ) et durant son mandat, les Vice Provinces de la Pologne au Brésil et aux États-Unis ont obtenu leur indépendance et sont devenues les Provinces actuelles de Curitiba et la Nouvelle-Angleterre. Les lazaristes polonais sont partis en missions à Madagascar et en République démocratique du Congo (ex-Zaïre). Il a également guidé la province polonaise à travers la sombre période de la loi Martiale en Pologne.
L’archevêque a été hospitalisé dans la soirée du 20 avril avec un diagnostic d’un AVC. Le lendemain, il a eu une hémorragie cérébrale et son état a empiré. Il ne revient pas à la conscience et les médecins ont perdu espoir de le faire sortir de cet état. Dans les derniers temps, l’archevêque faisait de la chimiothérapie et ça était dit qu’elle peut causer cette chutte. Mgr Goclowski a été profondément engagée dans les œuvres d’épiscopat polonais , président  du Comité d’Apostolat des journaliers. En 1988 et 1989, il a participé à ce qu’on appelle «Magdalenka Talks», sérieux débats et discussions entre l’Eglise, le gouvernement communiste et les dirigeants de l’opposition souterraine en tant que représentant de l’Episcopat. Il était défenseur zélé et ardent du «mouvement syndical des ouvriers « Solidarité »» en particulier au cours de la loi martiale. L’archevêque a été reconnu comme l’une des autorités les plus fortes de l’Episcopat polonais et de l’Eglise. Connu de sa superbe érudition, il aimait les livres historiques et des sciences sociales, il lit régulièrement les journaux. Il aimait écouter de la musique classique.

Mgr Tadeusz Goclowski, CM, J.C.D.est né le 6 Septembre 1931 à Piski (dans le comté de Ostroleka, à environ 50 miles de Varsovie), où la famille Goclowski a réglé l’immigration en provenance des États-Unis. Il a terminé le Petit Séminaire Vincentien à Cracovie, puis il est entré dans la Congrégation de la Mission et a continué ses études à l’Institut Vincentien de Théologie, également à Cracovie. Ordonné prêtre le 4 Juin 1956, dans l’église du séminaire à Cracovie par Mgr Stanislaw Rospond. Après son ordination, il est envoyé poursuivre ses études supérieures de droit canonique à Rome et à l’Université catholique de Lublin (KUL). En tant que docteur en droit canonique, il devient professeur à l’Institut Vincentien de Théologie à Cracovie et au séminaire diocésain de Gdansk-Oliwa. Le séminaire diocésain de Gdansk a été dirigé par les Lazaristes de 1957 à 1998 . De 1971 à 1973 et ainsi que de 1982 – 1983, il fut le Recteur du séminaire de Gdansk-Oliwa. De 1973 – 1982 le P. Goclowski est Le Visiteur de la Province de Pologne. Etant recteur du séminaire de Gdansk pour la deuxième fois, il est nommé évêque auxiliaire pour le diocèse de Gdansk et évêque titulaire de Benevento (Carthage, Afrique du Nord) le 22 mars 1983 . Consacrée évêquele 7 avril 1983 par le cardinal Jozef Glemp, primat de Pologne, dans la Basilique Notre-Dame à Gdansk. Il place une devise «credite evangelio» – «croire l’Evangile» dans son sceau. Un an plus tard, le 31 décembre 1994, il a été nommé évêque de Gdansk suite de la mort de son prédécesseur Mgr Kaczmarek. Puis, le 22 mars 1992 , en raison de la nouvelle organisation administrative de l’Eglise en Pologne, il est élevé à la dignité d’archevêque et le premier métropolitain de Gdansk. En Septembre 2006, après avoir atteint l’âge de la retraite canonique, il a transmis au Saint-Siège sa renonciation comme évêque de Gdansk. Le pape Benoît XVI n’a pas accepté sa renonciation et il a demandé à l’archevêque de rester à son poste jusqu’au 17 avril 2008, 25 ans de son ordination épiscopale.

image

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire