dernières nouvelles sur COVID-19

Le message de Noël 2020 du Père Tomaž Mavrič, C.M., le Président du Comité Exécutif de la Famille Vincentienne

par | Déc 23, 2020 | Actualités | 0 commentaires

Le message de Noël 2020 du Père Tomaž Mavrič, C.M., le Président du Comité Exécutif de la Famille Vincentienne.

« En ces jours où de nombreuses familles prient fase à la crêche, prions, prions l’Enfant de Bethléem et vivons les vertus vincentiennes, notre spiritualité et notre charisme ».

Enregistré en espagnol (traduction ci-dessous)

Vous serez certainement tous d’accord que cette année qui se termine a marquée notre histoire de citoyens comme chrétiens et comme vincentiens.

Le fléau de la pandémie COVID 19 n’a pas seulement entrainé la mort de centaines de la Famille Vincentienne, mais aussi, aujourd’hui, nous pouvons constater qu’il y a davantage de pauvre, de faim et donc plus de violence et d’autres situations sociales et économiques très complexes partout dans le monde.

Mais pour nous, comme fils et filles de saint Vincent de Paul, nous ne pouvons rester avec ce regard catastrophique de la situation. La pandémie a aussi d’un autre côté fait ressortir le meilleur de nous-mêmes, et il faut reconnaitre qu’au milieu de tous nous avons cherché de nouvelles alternatives pour continuer à globaliser la charité.

Le projet des 13 maisons n’a cessé de se répandre dans plusieurs pays et de nombreux pauvres en ont bénéficiés. C’est mon grand désir que pour la fête de saint Vincent 2021? Tous les pays où il y a la Famille Vincentienne, qui en ce moment sont 158, soit introduit ce projet des 13 maisons. Dans de nombreux pays, défiant la peur de la contagion, des activités ont été faites pour recueillir des aliments, des médicaments et pour continuer à assister ceux qui étaient réstés désamparés. Défiant le confinement, de nombreuses maisons ont ouverte pour donner à manger aux oubliés, pour leur porter des aliments…et tant d’entre nous ont continué à visiter les personnes affectées dans les hôpitaux y compris avec le danger de la contagion.

La charité ne s’est pas exclusivement contenue dans l’assistance durant la pandémie, mais dans d’autres pays, s’est joint à cette calamité, des ouragons qui ont frappés certains pays d’Amérique-Centrale et d’Asie, là aussi nous avons été en première file, assistant, soutenant ceux qui ont perdu leurs protections. Et la liste des actions pour les plus pauvres pourrait continuer…
D’autre part, grâce à la technologie, nous avons pu dépasser l’isolement, et comme “l’amour est inventif à l’infini”, par les rencontres virtuelles, nous avons prié, nous avons célébré la vie, nous avons eu tous types de propositions de formation, mais surtout, nous avons pu entretenir les liens d’amitié et de fraternité.

Nous pouvons dire, à première vus, que brossant les traits généraux, l’année 2020 a été une belle année, mais je souhaite vous invieter à “tourner la médaille”, pour nous vincentiens et vincentiennes du monde, cela a été une année emplie d’occasions, pour servir, pour nous améliorer, pour croitre et ceci nous fait envisager demain, nous invite à construire, comme a dit le Pape François, nous ne pouvons sortir les mêmes de cette crise.

C’est une année qui en de nombreux occasions nous a invité à changer de perspective la façon dont nous percevons notre vocation, la manière dont nous nous donnons et dont nous servons, la façon dont nous construisons et nous mettons en relation avec notre communauté, avec notre famille, dans la façon nous consommons et nous accumulons des biens, la façon dont nous partageons et sommes solidaires, la manière dont nous entrons en relation avec la nature et dont nous nous engageons avec elle, dans la manière dont nous construisons la famille et comment nous transformons la société.

C’est Noël, c’est un temps particulier, mais dans cette particularité, je pensé que la réalité nous conduit à la vivre de manière différente, sans agitation, sans les courses aux cadeaux, comme je vous l’ai partagé dans la lettre d’Avent, à faire une halte sur le chemin dans nos vies, et dans l’intime de nos demeures, contempler la crêche, contempler le visage miséricordieux de Jésus et de toute l’humanité qui souffre et qui souhaite dépasser ce momento difficile et douloureux.

En ces jours où de nombreuses familles prient fase à la crêche, prions, prions l’Enfant de Bethléem et vivons les vertus vincentiennes, notre spiritualité et notre charisme.

Un Noël joyeux et béni, Une année 2021 Joyeuse et bénie.

Tags:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VinFlix

Pin It on Pinterest

Share This