Sections

Pierre Georges Frassati

Fichier:PierreGeorgesFrassati.jpg
Pierre Georges Frassati


Né le 6 avril 1901, dans une famille anticléricale de la bourgeoisie piémontaise, à Turin, Pierre Georges Frassati meurt le 4 juillet 1925, à la veille d’obtenir le diplôme d’ingénieur des mines.

Jeune sportif, il aime les courses en montagne avec d’autres jeunes : découverte émerveillée de la nature, grand moment de méditation, de prière, d’adoration. Il participe activement à l’Action Catholique Italienne.

Attentif dès son jeune âge à tous ceux qui sont dans la misère, il s’engage dans la Conférence de Saint Vincent de Paul où il se distingue par son dévouement près des pauvres et des malades. Il accueille joyeusement l’action de Dieu dans sa vie, et s’imprègne de foi, de charité. La prière et l’Eucharistie quotidienne soutiennent son action.

Jean Paul II, en le béatifiant le 20 mai 1990, le définit « l’homme des béatitudes ».

Sa fête se célèbre le 4 juillet.