Sections

Catherine Labouré

Catherine Labouré

Née à Fain-les-Moutiers (Côte d'Or) le 2 mai 1806, Catherine Labouré est admise le 21 avril 1830 au Séminaire des Filles de la Charité, 140 rue du Bac à Paris. Elle assiste, quelques jours plus tard, à la Translation des reliques de Saint Vincent de Paul (25 avril 1830).

Le 18 juillet et le 27 novembre 1830, elle est favorisée de manifestations de la Vierge Marie. Elle aura à cœur d'accomplir la mission qui lui a, alors, été confiée : faire frapper une médaille. Les faveurs célestes qui accompagnent la diffusion de cette médaille la font très vite proclamer : « Médaille Miraculeuse ».

Sœur Catherine, placée à l'hospice d'Enghien, rue de Reuilly à Paris, s'y dépensa, inconnue, durant quarante cinq ans, dans des offices humbles et obscurs : cuisine, soins des vieillards, porterie. Obstinément silencieuse, modeste et effacée, elle s'éteignit le 31 décembre 1876.

Béatifiée par le Pape Pie XI le 28 mai 1933, elle fut canonisée par le pape Pie XII le 27 juillet 1947.

Sa fête se célèbre le 28 novembre.