« C’est au jour le jour que nous discernons notre vocation » dit Sœur Maria Rita

par | Juil 2, 2022 | Actualités, Filles de la Charité | 0 commentaires

Nous avons parlé avec la Sœur Maria Rita, qui a été envoyée récemment pour sa première mission au Mato Grosso do Sul (Brasil).

Sœur Maria Rita a accompli l’étape du Séminaire dans la province de Curitiba et est retourné à la province de Rio de Janeiro le 26 février 2022. Le 7 mars, elle arriva à la mission en compagnie de sa nouvelle Communauté, Notre-Dame des Grâces, récemment constituée à Chapadão do Sul (MS).

Trois Sœurs forment cette Communauté Insérée dans les Milieux Populaires : avec Maria Rita, il y a également Sœur Lourdes et Sœur Marlène. Outre le travail apostolique, elles se consacrent, au cours de la journée, à la prise en charge d’environ 200 enfants et jeunes, âgés de 5 à 10 ans, à risque et à vulnérabilité sociale, au Centre Socio-éducatif Notre-Dame des Grâces, dirigé par les Filles de la Charité. Le soir, ils participent aux activités de la paroisse : Cercle Biblique, prières communautaires, Pastorales et Mouvements. Un vendredi de chaque mois, les Sœurs visitent la communauté locale et participent à la célébration eucharistique dans une clinique de récupération située dans la zone rurale.

Le désir de servir les pauvres a commencé tôt : Maria Rita a grandi dans le quartier de Tijuca, Zone Nord de Rio de Janeiro, où se trouvent le Sanctuaire de Notre-Dame des Grâces de la Médaille Miraculeuse et la Maison Provinciale des Filles de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul. Sa mère est dévote à la Vierge, et son nom est un hommage à Marie, Mère de Dieu.

C’était par l’influence maternelle que Sr. Maria Rita a commencé à participer à la communauté du sanctuaire de la Médaille Miraculeuse : alors que sa mère participait à l’Association de la Médaille Miraculeuse (AMM), elle a rejoint la Jeunesse Mariana Vicentina (JMV). Là, elle put enfin intégrer dans le Charisme Vincentien son désir de servir les plus pauvres, très tôt réveille en elle-même. Dans son enfance, elle a étudié dans une école traditionnelle de profession luthérienne, au Centre de Rio de Janeiro, où elle a été provoquée à développer un sens critique et une attitude proactive face aux thématiques sociales travaillées par l’Action Sociale de l’école.

Ainsi, la jeune fille a commencé à comprendre la citoyenneté comme un conséquence de l’appartenance à la communauté, ce qui a élargi ses horizons et l’a fait développer un sens de justice plus aigu. Déjà sensible aux causes sociales, Maria Rita a décidé de passer l’examen d’entrée à l’université pour le cursus de droit, et en a été diplômée à l’UERJ en 2012. Les expériences du temps de l’Université ont conduit la jeune fille à se consacrer plus intensément au service des plus démunis, en cherchant à assurer à tous la dignité inhérente à sa condition de personne humaine, enfants bien-aimés de Dieu.

Vocation : Aussitôt diplômée, Maria Rita a commencé à travailler dans des organisations de la société civile dans la Zone Ouest de Rio de Janeiro, dans des institutions d’accueil pour les enfants et les jeunes handicapés, public qui a toujours fait briller ses yeux de manière particulière. Parallèlement, elle commença à fréquenter la Maison des Pauvres Saint-Vincent-de-Paul, dans la région montagneuse de Nova Friburgo, dirigée par les Filles de la Charité. C’est là qu’elle découvrit et discerna sa vraie vocation.

Si, au départ, la jeune fille passait les week-ends en compagnie d’autres membres de la JMV, développant des actions ponctuelles dans la Maison, peu de temps après, elle intensifia sa participation aux activités, en passant plus de temps avec les sœurs et les accueillis. Là, elle a pu expérimenter de fait le Charisme de Saint Vincent de Paul et de Sainte-Louise de Marillac, et a décidé de devenir Fille de la Charité. À cette fin, elle a cherché Sr. Maria Cristina, alors Visitatrice, qui l’a accueillie pour les premières étapes de la Compagnie.

Le pré-postulat a eu lieu de mars à mai 2019, à l’Education Saint-Vincent-de-Paul, sous la supervision de Sr. Penha. Entre juin 2019 et août 2020, elle a postulé à la Maison de l’Enfant, à São João de Meriti. En 2020, elle a été admise dans la Compagnie pour l’étape du Séminaire, qui s’est tenue à Curitiba. D’octobre à décembre 2021, elle a fait un stage dans la communauté de Novo Horizonte, au Mato Grosso do Sul, « la première municipalité originaire d’une occupation de terre », souligne Maria Rita.

Elle est retournée dans la province de Rio de Janeiro et a été envoyée en mars 2022 pour sa première mission à Chapadão do Sul. Elle est très heureuse avec le travail missionnaire. « L’appel est au jour le jour, pas en un seul moment. C’est au jour le jour que nous discernons notre vocation » dit la Soeur.

Source : https://filhasdacaridaderj.org.br/

 

Tags:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VinFlix

Pin It on Pinterest

Share This