Une bande dessinée sur le père Pedro Opeka a remporté un prix

par | Avr 6, 2022 | Actualités | 0 commentaires

Il y a un peu moins d’un an, une bande dessinée consacrée au missionnaire vincentien Pedro Opeka et au travail exceptionnel qu’il accomplit à Madagascar depuis 25 ans a été publiée en France. Le 1er avril 2022, cette bande dessinée a été reconnue par un prestigieux jury européen.

Nous recevons toutes nos forces et nos talents du ciel. Nous devons les partager dans la joie à tous nos frères et soeurs sans distinction, mais en ayant une priorité pour les plus pauvres de notre terre. Ainsi parle le Père Pedro Opeka, lazariste argentin, qui arrivé à Madagascar, un des 3 pays les plus pauvres au monde, a réussi en 25 ans à construire une ville de 25.000 personnes avec écoles, lycées, université, hôpitaux et complexes sportifs sur une ….décharge à ciel ouvert. Par le travail et l’obstination il a arraché des milliers de personnes à des conditions extrêmes et conçu une société basée sur l’effort de tous au profit du collectif. Nominé pour la 7ème en 2021 au prix Nobel, c’est l’histoire incroyable de cet homme qui aurait pu être mauvais garçon ou footballeur professionnel et qui consacre sa vie à bâtir pour les plus démunis. Le Pape, dont il fût un élève séminariste, lui a rendu visite en Octobre 2019. Un témoignage fort, plein d’anecdotes sur un homme exceptionnel.

La bande dessinée « Akamasoa, Padre Pedro, l’humanité par l’action » (Bubbles in the Ocean Editions) a reçu le Prix « Coup de Coeur » du Jury Européen CRIABD, Centre Religieux d’Information et d’Analyse de la Bande Dessinée. A travers cette distinction, dédiée au Prêtre Vincentien de la Congrégation de la Mission, le Père Pedro Opeka CM, et à son action depuis 1989 à Madagascar, le jury a valorisé l’impact de la BD notamment auprès des jeunes, étant donné que « la BD raconte de sa vie, son courage et sa détermination. C’est une ode à l’humanité vécue dans l’action et la générosité. L’histoire est l’histoire d’une vie exemplaire, de foi, de courage et d’amour pour les moins fortunés. Le livre est prenant et nous emmène avec dynamisme au cœur de l’action. Elle nous fait vivre le combat quotidien de l’Association pour mettre en valeur l’humanité qui est en chacun de nous ». Par ailleurs, les membres et spécialistes du CRIABD ont jugé le magnifique travail du dessinateur Raffaly et du scénariste, Franco Clerc, tous deux d’origine malgache, qui « ont construit le scénario d’une manière agréable à suivre, fourni des dessins de qualité, suffisants, grands et clair , qui n’expriment pas seulement les situations du moment; mais ils transforment cette édition en une composition stimulante et colorée ». A cette occasion, en outre, l’album « Jeanne d’Arc, de Domrémy au Bûcher » (Éditions petit à petit) a été primé. Les deux prix seront remis en octobre prochain à l’Hôtel de Ville de Bruxelles, un prestigieux et bel édifice de style gothique médiéval, situé sur la Grand Place de cette ville belge.

D’autre part, le Père Opeka, auteurs et illustrateurs de bandes dessinées malgaches étaient à la présentation de «Akamasoa, Père Pedro, l’humanité par l’action », qui s’est tenue à l’Institut français de Madagascar. Là, le prêtre argentin, narrateur et personnage principal de la bande dessinée, s’exprime : «Akamasoa, c’est surtout des les enfants. Il y a 17 300 enfants et jeunes qui étudient à Akamasoa, déracinés de la rue, déracinés de la décharge. C’était une excellente idée pour moi de raconter l’histoire d’Akamasoa aux enfants qui y sont nés, qui n’ont pas vu la souffrance, la douleur, les drames que leurs parents ont vécus. Notre histoire est un combat quotidien. C’est un combat au corps à corps avec l’extrême pauvreté. Vous ne pouvez pas compter sur l’ostentation, mais avec la plus grande simplicité. Cette BD est née, et je pense qu’elle peut en inspirer d’autres, car tout ce qui est beau c’est qu’on le sache, pour que ce travail puisse se répéter ailleurs”. Les initiateurs du projet espèrent rendre cette bande dessinée plus accessible en la traduisant en malgache, pour le public de Madagascar.

Source : Ana Soberon Facebook

Tags:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VinFlix

Pin It on Pinterest

Share This