Aide directe de la SSVP International face à la guerre en Ukraine

par | Mar 31, 2022 | Actualités, Conflit en Ukraine, Société Saint-Vincent-de-Paul | 0 commentaires

Par le biais de la Commission internationale oour l’Aide et de Développement (CIAD), des subventions d’urgence ont été accordées pour aider les réfugiés et des contacts ont été établis avec les Vincentiens dans les pays frontaliers pour renforcer l’aide d’urgence.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, l’Europe est confrontée à sa plus grande crise humanitaire depuis de nombreuses années. Partout, nos Vincentiens font de leur mieux pour soutenir les réfugiés et les victimes de la guerre. Le Conseil Général International (CGI) a déjà commencé à soutenir leurs efforts : bien que notre rôle ne prendra sa mesure qu’à long terme, le Conseil Général veut montrer un amour et une solidarité immédiats et permanents à nos Confrères et Consœurs, par le biais du CIAD, mais aussi par d’autres moyens de soutien tels que des résolutions, des déclarations, etc.

Ukraine

En Ukraine même, les Conférences sont actuellement hors de portée, car la plupart de nos membres ont été déplacés. Néanmoins, d’autres branches de la famille vincentienne restent sur place avec un petit groupe de travail pour résister et aider. DePaul International est l’une d’entre elles ; ils sont en Ukraine depuis 2007, aidant les pauvres dans plusieurs villes. La plupart des membres du personnel et des amis qu’ils soutiennent ont dû être évacués de certains des endroits où ils vivaient et travaillaient, mais ils restent très actifs dans d’autres, notamment avec le soutien des Filles de la Charité. Ainsi, l’un de leurs centres de jour est maintenant une cantine et une banque alimentaire, et fournit un service médical d’urgence. Leurs foyers sont remplis de femmes et d’enfants en plus de leurs résidents habituels. Ils livrent également des camions remplis de nourriture et de produits d’urgence dans les villes qu’ils ont évacuées.

La CIAD a accepté de soutenir leur appel à l’aide en faisant un don immédiat de 10 000 €.

Roumanie

En Roumanie, où l’on compte plus de 360 000 Ukrainiens, les Vincentiens sont actifs, modestement mais efficacement, dans tout le pays.

Les membres de la SSVP d’Oradea et de Turt travaillent aux postes frontière de Sighet et Halmeu ainsi qu’à un centre de réfugiés organisé au monastère du Sacré-Cœur. Les membres de la Société à Iasi travaillent dans les centres de réfugiés ouverts par Caritas et les paroisses locales et à Gadium et Sapience pour tous les réfugiés entrant en Roumanie par le poste de douane de Siret.

Le Conseil National de la Roumanie fait état de besoin importants en nourriture (de toute sorte), literie, produits d’hygiène et bien sûr essence pour les voitures afin de transporter les réfugiés vers les endroits où ils peuvent être accueillis.

La CIAD a débloqué une aide d’urgence immédiate de 5 000 euros et attend un plan chiffré de la part des Vincentiens sur place avant d’accorder des subventions plus importantes, en fonction des besoins.

Slovaquie

« Les Slovaques sont fabuleux, ils aident les réfugiés à la frontière et dans toute la Slovaquie par des collectes, des abris et d’autres types d’aide. Toutes les Conférences ont participé à la collecte de nourriture et d’articles d’hygiène pour les personnes venant d’Ukraine, et là où les Filles de la Charité sont actives, les biens leur sont directement remis », a déclaré la Présidente nationale, tandis que la coopération se poursuit au sein de la Famille Vincentienne slovaque.

Ils s’occupent des Ukrainiens réfugiés en Slovaquie, notamment en leur fournissant un logement, mais ils parviennent également à apporter de l’aide en Ukraine par le biais d’une Conférence située près de la frontière. Cette aide comprend de la nourriture, des articles d’hygiène et des fournitures médicales.

« A Bratislava, à la « Dom nádeje » (Maison de l’Espoir, un centre de la SSVP) 4 réfugiés d’Ukraine (Kharkiv) sont hébergés, 4 autres personnes sont attendues. Les réfugiés sont une mère avec son enfant et 2 grands-parents. D’autres personnes nous sont envoyées par les Vincentiens de la région où ils travaillent. Ils n’ont pas d’argent et pas de biens. De notre paroisse vincentienne, ils reçoivent progressivement de la nourriture, des articles d’hygiène et des vêtements issus de la collecte ».

Le CGI, par l’intermédiaire de la CIAD, a envoyé an Conseil national une subvention d’urgence de 5 000 € qui couvrira une partie des dépenses (électricité, gaz et fuel), des dons (nourriture, vêtements…) et des activités (par exemple, soins de santé et médicaments pour les personnes âgées) et évaluera d’autres besoins plus larges dans un second temps.

En outre, les équipes du CGI travaillent à contacter la Société et la famille vincentienne dans tous les pays qui accueillent des réfugiés (République tchèque, Lituanie, Hongrie, Pologne) afin d’établir la meilleure et la plus sûre façon d’aider. Si notre cœur nous commande d’agir dans l’urgence, notre responsabilité est aussi d’agir avec sagesse et sur le long terme. Apporter des secours d’urgence n’est pas l’une des forces de la SSVP, mais ce sont nos Vincentiens qui resteront sur place « longtemps après le départ des caméras ».

Le CGI ne fera pas d’appel séparé pour la crise ukrainienne et tous les dons que nous ferons à ces pays et pour soutenir les victimes seront prélevés sur notre  » Fonds International de Solidarité «  (FIS). Le Conseil général a récemment fait appel à la générosité des Conseils nationaux du monde entier pour réapprovisionner ce fonds.

Source : https://www.ssvpglobal.org/

Tags:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VinFlix

Pin It on Pinterest

Share This