Le rôle de la communication dans le contexte de l’invasion de l’Ukraine

par | Mar 17, 2022 | Actualités, Conflit en Ukraine | 0 commentaires

L’accès à des informations précises est fondamentale dans le monde d’aujourd’hui. L’internet joue un rôle essentiel dans la société mondialisée dans laquelle nous vivons. C’est pourquoi une grande partie de la guerre de désinformation dans la guerre actuelle en Ukraine se déroule dans le domaine de l’information. Nous l’avons vu clairement ces derniers jours, lorsque la Russie a muselé la voix des journalistes par la loi et interdit, avec des peines de prison, toute information autre que les informations officielles du gouvernement. Cela a naturellement conduit à la fermeture de tout média qui n’est pas d’accord avec la vision biaisée que le gouvernement de Poutine donne à ses concitoyens. Ce mécanisme est très courant lorsque des conflits et des guerres éclatent.

Malheureusement, ce n’est pas la seule mesure prise par le gouvernement russe pour empêcher la population russe de connaître la vérité sur ce qui se passe dans le monde. La semaine dernière, plusieurs réseaux sociaux ont été fermés ou leur accès a été limité : Twitter, Facebook, YouTube ou Instagram sont pratiquement inaccessibles pour le citoyen russe. Les raisons sont plus qu’évidentes : réduire au minimum l’accès à des informations véridiques sur ce qui se passe est un moyen puissant de façonner l’opinion publique et les consciences.

Ainsi, le manque d’accès à l’information devient un outil supplémentaire de la « non-démocratie » dominante en Russie. La Russie n’est pas le seul pays à utiliser cette puissante arme de désinformation : des scénarios similaires se déroulent en Chine, en Corée du Nord, à Cuba, Venezuela et en Iran, qui ne sont pas des exemples de libertés démocratiques.

Le week-end dernier, la Russie a fait un pas de plus pour sécuriser cette situation anormale : « Moscou est prête à déconnecter le pays de l’internet mondial. Bien qu’excluant officiellement une application généralisée, le projet d’internet souverain fonctionne depuis hier avec des sites gouvernementaux. RuNet [nom du réseau russe] permettrait à l’Internet de continuer à fonctionner dans le pays, mais en redirigeant tout le trafic de données vers des serveurs nationaux contrôlés par les autorités de l’État » (information du quotidien espagnol El País). Concrètement, cette déconnexion rendra impossible l’accès à toute information qui n’a pas été « divulguée » par le gouvernement russe. Mais les implications d’une telle décision vont encore plus loin : la création d’un tel réseau privé posera des problèmes aux entreprises faisant des affaires en dehors du pays, par exemple.

En bref, le « black-out de l’information » à grande échelle qui a lieu en Russie n’est rien d’autre qu’un autre moyen, très efficace, que le gouvernement russe utilise pour « cacher sa honte » afin que le peuple ne connaisse pas la vérité.

 » La vérité vous rendra libres « , a dit Jésus-Christ (cf. Jn 8, 31-38), dans un contexte certes différent mais tout aussi applicable à la réalité d’aujourd’hui. En tant que Vincentiens, il est également de notre devoir de proclamer la vérité et de libérer les opprimés de leurs chaînes, de les aider non seulement dans leurs besoins spirituels mais aussi matériels ; et parmi ces derniers, on ne peut oublier que la personne humaine ne sera pas authentiquement libre si elle ne peut vivre en connaissant la vérité.

«… s’il s’en trouve parmi nous qui pensent qu’ils sont à la Mission pour évangéliser les pauvres et non pour les soulager, pour remédier à leurs besoins spirituels et non aux temporels, je réponds que nous les devons assister et faire assister en toutes les manières, par nous et par autrui, si nous voulons entendre ces agréables paroles du souverain Juge des vivants et des morts : «Venez, les bien-aimés de mon Père ; possédez le royaume qui vous a été préparé, pour ce que j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai été nu, et vous m’avez vêtu, malade, et vous m’avez assisté» Mt. 25, 34-36. (Vincent de Paul, CED XII, 87-88).

Nous, Vincentiens, ne pouvons pas rester silencieux face au vol de liberté que subit non seulement le peuple ukrainien mais aussi le peuple russe, ainsi que de nombreux autres peuples et dans de nombreuses autres circonstances où seuls les intérêts des dirigeants et des oligarques prévalent. La dénonciation évangélique est aussi notre mission. Puissions-nous ne pas regretter plus tard de ne pas avoir su le faire.

Commission de communication de la famille vincentienne.

Tags:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VinFlix

Pin It on Pinterest

Share This