C’est autour de ce thème que le Forum international des O.N.G. d’inspiration catholique a réuni à Rome les 5, 6, 7 décembre dernier plus d’une centaine de représentants de ces O.N.G. auprès des organismes internationaux (Nations Unies, UNESCO, Conseil de l’Europe, Conseil des Droits de l’Homme etc…) ainsi que des représentants du Saint-Siège, des responsables de dicastères et de congrégations. L’AIC était représentée par Isabelle Chaperon, 21 autres ONG du CCIC (Centre Catholique International de Coopération avec l’UNESCO), la plateforme des ONG d’inspiration catholiques actives auprès de l’UNESCO y étaient également représentées, en présence de Christine Roche, présidente du CCIC.

Ce souci d’une société qui ne laisse personne sur le bord du chemin s’est décliné en sept thèmes : celui des droits de l’homme, du développement, de la santé, de l’éducation, de la famille, de la jeunesse et des migrants.

Les participants se sont appliqués à en identifier le contexte, les clefs et les enjeux majeurs et proposer des recommandations pour agir. Des groupes thématiques ont travaillé ces thèmes spécifiques pendant deux ans et des réunions intermédiaires transversales ont abouti à un document final. L’AIC s’est particulièrement investie dans la dimension éducation de ce document. Sa contribution a été de souligner le rôle éducatif de tout chrétien à l’extérieur comme à l’intérieur du cadre de l’enseignement catholique, de rappeler que le contenu de l’enseignement doit éveiller la conscience des jeunes à l’égale dignité des hommes et des femmes. Devant l’urgence manifeste sur le terrain d’une éducation sexuelle de qualité, et consciente des idéologies préoccupantes qui sous-tendent les documents internationaux, l’AIC a insisté sur la nécessité d’une approche plus holistique visant à intégrer ce sujet à une formation à la vie relationnelle et affective prenant ainsi en compte les dimensions indissociables de la personne humaine que sont le cœur, le corps, et l’esprit.

L’organisation de ce Forum a souhaité accorder une grande place à l’expression des représentants des ONG dans plusieurs sessions. Ils ont pu partager leurs expériences de plaidoyer en vue de créer des liens, mieux se connaitre et  faire émerger de possibles synergies. Ceci rejoint  l’une des pistes qu’a reprise le Pape François.

En effet le samedi 7 décembre le Saint Père a manifesté son intérêt pour le rôle des O.N.G. comme présence active de l’Eglise dans le monde en recevant les membres du Forum en audience privée. Dans son allocution il a loué « l’audace et l’imagination des O.N.G » , les exhortant à toujours placer la dignité de l’être humain au centre. Il a insisté sur la nécessité de formation de leurs membres, estimant que la complexité du monde et la crise anthropologique dans laquelle nous sommes immergés impliquent la nécessité d’une préparation professionnelle adéquate dans les matières scientifiques et humaines pour savoir les présenter dans une perspective chrétienne et favoriser un dialogue et une réflexion positive sur la dignité humaine. Il a rappelé son appel mondial à « reconstruire un pacte global sur l’éducation »  pour «  la paix et la justice, l’accueil des peuples, et la solidarité universelle ». Il a également évoqué la mise à disposition de moyens nécessaires et incité au partage des initiatives dans un esprit de travail collectif. Il a terminé en appelant à « une audace nouvelle et une imagination nouvelle » afin d’ ouvrir d’autres voies de dialogue et de coopération pour favoriser une « culture de la rencontre où la dignité de l’homme soit mise au centre ».

En marge de ce forum de nombreux contacts ont été pris . Notamment une visite de C.Roche (CCIC) et I.Chaperon (AIC) à la Congrégation pour l’Enseignement Catholique a permis d’évoquer avec Monseigneur Thivierge le « Pacte Global sur l’Education » qui sera célébré les 13 et 14 mai 2020. Reçues au Dicastère pour la Culture par Monseigneur Polvani, nous lui avons présenté nos activités notamment  les défis de la nature humaine confrontée aux innovations technologiques que permet l’intelligence artificielle, entretien passionnant puisqu’il est lui-même un expert  en biologie de l’innovation, au fait des plus récentes innovations que permet l’intelligence artificielle en matière de biologie humaine. Un entretien avec Madame Gambino du Dicastère Laïcs, Famille et Vie nous a permis d’échanger sur les idéologies qui posent  problème dans les programmes de l’UNESCO en matière d’éducation sexuelle, et les documents qui prétendent faire loi alors qu’ils n’ont pas fait l’objet de ratification par les états.

Nous avons pu échanger brièvement avec le Cardinal Parolin venu célébrer la messe, et plus longuement avec Madame Firmina Alvarez de la Secrétairie d’Etat présente tout au long du Forum.

Pour la plateforme CCIC dont l’AIC fait partie et siège au Conseil d’administration, ce forum a été une opportunité pour retrouver 22 représentants des ONG qui le composent, et d’attirer l’attention d’autres ONG qui comprennent qu’il est difficile d’agir autrement qu’en groupe auprès des organismes internationaux. Il y a très certainement un travail collectif à mettre en place pour la CCONG éducation 2030, dont le fonctionnement moins que démocratique et transparent vient par exemple de supprimer le mot « familles » du communiqué final.

Isabelle Chaperon

Pin It on Pinterest

Share This