Terri et son mari Tane ont immigré en Nouvelle-Zélande depuis les îles Kiribati en 2008 avec leur fils de 2 ans. Ils vivaient d’abord avec des amis. Après deux ans, ils se sont installés dans la zone rurale de Warkworth, au nord de la ville d’Auckland. Tane avait trouvé du travail dans l’horticulture. Il occupe ce poste depuis 10 ans, mais il touche toujours le salaire minimum.

Ils logeaient dans un très vieux chalet de ferme dépourvu d’isolement en hiver. Leur fils aîné a développé un rhumatisme articulaire aigu à l’âge de 8 ans, provoqué par la médiocrité du logement et le surpeuplement. Malheureusement, cela signifie qu’il a maintenant besoin d’injections mensuelles pour protéger son cœur. La famille a essayé sans succès de trouver un meilleur foyer, mais les prix élevés constituaient un véritable obstacle.

Une des maisons de Warkworth, en Nouvelle-Zélande, pendant la cérémonie de bénédiction.

La famille a été référée à De Paul House, une organisation vincentienne fondée par les Filles de la Charité en 1986 visant à fournir un logement adéquat à toute famille ayant la résidence ou la citoyenneté néo-zélandaise. Elle gère également un centre d’apprentissage et des services d’accueil pour la petite enfance.

Terri et Tane ont été interviewés et acceptés comme candidats pour une nouvelle maison. Ils vont vivre dans l’une des maisons du premier projet «13 Maisons » en Nouvelle-Zélande. Le projet est composé de dix maisons à Warkworth, qui ont récemment été offertes à De Paul House.

Lorsqu’ils ont été invités à inspecter la maison, ils ont été impressionnés par la qualité et le confort de la maison. Les enfants étaient ravis d’avoir leurs propres chambres à coucher et la maison était entièrement meublée et équipée, prête pour leur installation. Les lits étaient faits et il y avait des jouets dans la chambre à coucher et une boîte de produits alimentaires dans la cuisine.

« Lorsque nous avons reçu l’offre de gérer les dix maisons, nous avons été impressionnés par la qualité des maisons flambant neuves. Deux sont d’anciens chalets, mais huit sont des maisons neuves de 4 à 6 chambres à coucher », explique Jan Rutledge, Directeur Général. La famille était très reconnaissante : « Nous ne vous remercierons jamais assez. La santé des enfants s’est améliorée depuis qu’ils ont emménagé dans cette jolie maison. »

« Nous hébergeons maintenant dix familles, ce qui signifie que nous avons retiré 17 adultes et 35 enfants de logements insalubres et surpeuplés et les avons relogés. De Paul House continuera de plaider pour que les familles soient acceptées dans les logements sociaux du gouvernement qui offrent des logements abordables et l’inamovibilité. »

Vous pouvez en apprendre davantage sur De Paul House et leur travail vieux de près de quatre décennies auprès des personnes sans-abri en Nouvelle-Zélande en consultant leur site Web.
(Noms modifiés pour respecter l’intimité de la famille)

Source: https://vfhomelessalliance.org/


Tags:

Pin It on Pinterest

Share This