J’avais comme plan original, pour cet article, de rédiger un rapport sur la réunion de justice sociale de la Famille vincentienne du Canada atlantique à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Cette réunion devait réunir des membres de la Société de Saint-Vincent de Paul ainsi que trois congrégations de religieuses vincentiennes. Il s’agissait d’un événement que nous préparions depuis environ trois ans et qui avait pour but de réunir ensemble ces diverses branches de la Famille vincentienne, pour discuter de justice sociale et entrevoir de quelle façon nous pouvions travailler tous ensemble à sensibiliser les gens sur ce sujet, à identifier comment réaliser cette collaboration et à unir et partager notre charisme vincentien. La réunion prévoyait accueillir près de 80 vincentiens et elle constituait une occasion unique car ici, au Canada, il y a bien peu de vincentiens dans les autres régions, à part bien sûr les membres de la Société. Les Sœurs de la Charité ont une longue et honorable histoire au Canada atlantique, mais peu de sœurs sont présentes dans nos autres régions.

La réunion était donc planifiée pour le 7 septembre, mais Dorian avait prévu autre chose. Nous avons dû annuler en raison de la tempête qui approchait, afin de ne pas mettre en péril la sécurité des participants, et nous tentons actuellement d’organiser la rencontre au printemps prochain. Mon épouse, Pat, et moi-même avons pu demeurer en toute sécurité dans notre chambre d’hôtel, avec une vue imprenable sur l’ouragan. En regardant la nature se déchaîner en une de ses manifestations les plus violentes, j’ai réalisé l’ampleur de ce que les Bahamas et les autres régions ont pu traverser. En voyant à Halifax de quoi était capable un ouragan de catégorie un, je ne peux qu’imaginer la force d’un ouragan de catégorie cinq. J’encourage certainement quiconque lit cet article à voir de quelle façon vous pouvez aider les Bahamas à se relever de la catastrophe.

L’aide apportée par les membres de la famille vincentienne aux gens affectés par l’ouragan est un témoignage du désir fondamental de notre famille et de nos voisins d’offrir notre aide et nos prières aux personnes dont la vie est chamboulée lors de catastrophes telles que Dorian. Que Dieu protège et réconforte toux ceux et celles qui ont subi la rage de Dorian. Je me rappellerai certainement de Dorian lors de notre prochaine rencontre vincentienne, en 2020 à Halifax.

Pin It on Pinterest

Share This