Le 11 septembre 2017, dans l’après-midi, Don Abundio Pérez travaillait comme d’habitude sur son terrain, près de Hueyapán, à Morelos, au Mexique. Soudain, il a entendu un tonnerre effroyable et la terre a commencé à onduler et à se fracturer. Don Abundio a tenté de courir, mais le tremblement l’a fait tomber. Au début, il pensait que le volcan Popocatepetl, sur les flancs duquel se trouve Hueyapan, était en éruption, mais il s’est vite rendu compte qu’il s’agissait d’un important tremblement de terre.

Abundio con su nieta y bisnieta abriendo la puerta de su nueva casa

Après la frayeur, il a couru vers sa maison. En chemin, il a remarqué que le dôme et une partie des tours de l’église du village étaient tombés ; les gens criaient et pleuraient et de nombreuses maisons étaient détruites. Il se dépêcha en pensant à sa petite-fille et à son arrière-petite-fille qui vivaient avec lui.

Arrivé devant sa petite maison en adobe, il s’aperçut que celle-ci n’existait plus, que tous les murs étaient en poussière et que le plafond en tôle était tordu. Il ne pouvait pas en croire ses yeux ; les efforts et les sacrifices de nombreuses années avaient disparu. La petite-fille, sentant le tremblement, s’était précipitée à l’école pour aller chercher sa fillette et elles étaient déjà sur le chemin du retour quand elles trouvèrent le grand-père assis dans les ruines en train de pleurer.

Certains voisins moins touchés avaient accouru pour les aider et leur offrir un gîte. Près de quatre mois passèrent sans qu’ils ne puissent rien récupérer. Don Abundio travaillait toujours sur son terrain, mais sa petite-fille décida de s’installer dans la capitale de l’État pour chercher du travail comme servante et économiser de l’argent pour la maison, laissant le tout-petit aux voisins.

En décembre, les Dames de la Charité et la Fondation Corazones por Mexico arrivèrent au village et expliquèrent à Abundio qu’ils cherchaient à soutenir les familles touchées par le séisme et que le prêtre leur avait parlé de son cas. C’est ainsi qu’Abundio est devenu l’un des bénéficiaires du projet de la Campagne « 13 Maisons » à Hueyapán, projet auquel ont collaboré huit branches différentes de la Famille Vincentienne du Mexique. En outre, plusieurs hommes du village ont appris la maçonnerie et ont participé à la construction des maisons.

Les quatre premières maisons, sur un total de 13, ont été livrées en mars 2018. Ce jour-là, Don Abundio a pu pénétrer dans sa nouvelle maison, qui n’était plus en adobe mais en brique, avec un toit, trois chambres, une salle de bains avec drainage, une cuisine et un chauffe-eau. Bien qu’il ait perdu tout espoir d’avoir un foyer, Don Abundio vit de nouveau sous un toit et peut offrir à son arrière-petite-fille un lieu pour grandir et ce, grâce à la Campagne « 13 Maisons ».

Source: https://vfhomelessalliance.org/


Tags:

Pin It on Pinterest

Share This