Je suis membre du Conseil Général International depuis 2001, l’année où j’ai été invité à ma première mission dans la structure internationale de la Société de Saint-Vincent de Paul (SSVP). Depuis lors, je participe activement à toutes les rencontres plénières annuelles sous la présidence des différents présidents généraux. Je peux donc affirmer catégoriquement que la rencontre qui s’est tenue en juin de cette année à Porto (Portugal) était la meilleure de toutes. Et je dis cela pour un certain nombre de raisons, toutes liées les unes aux autres.

La première raison est liée aux résultats obtenus. Les principaux pays de la SSVP, réunis au sein du Comité Exécutif International (CEI) – l’organisme prévu par la Règle et représentant 85% de tous les Vincentiens du monde – ont approuvé à l’unanimité les rapports institutionnels du Conseil Général (des documents établis par le Président Général et le Secrétaire Général), le budget pour 2019, les comptes annuels pour 2018 et l’acquisition du nouveau siège à Paris. Les discussions se sont déroulées dans un climat de charité et d’harmonie, avec beaucoup de transparence et d’esprit démocratique. De plus, les célébrations liturgiques (menées par l’évêque local, Mgr Manuel Linda, et le père José Manuel Martins, le conseiller spirituel de la SSVP du Portugal) nous ont fait réfléchir davantage sur le rôle du Vincentien dans la société civile et les grandes attentes que l’Église place en nous.

La deuxième raison, à mon avis, est la nature festive de la rencontre, lors de la célébration du 180e anniversaire du Conseil Général International (1839-2019), tout au long de l’Année Thématique Internationale de Paul Lamache. Au cours de l’événement, il y a eu une série de cérémonies commémoratives en l’honneur des éphémérides : la remise de la médaille ‘Charité dans l’espoir’ au Mouvement Scout (en présence du Président International, Graig Turpie) ; l’organisation d’un atelier sur les magasins caritatifs vincentiens (quatre pays ont partagé leurs expériences) ; le lancement des livres de spiritualité vincentienne ainsi que celui de la chanson ‘Les sept fondateurs’ (en portugais et espagnol) ; et la signature d’un accord de coopération internationale avec les Religieux de Saint Vincent de Paul, une congrégation vincentienne représentée par son Supérieur Général, le Père Bertin Sanon. De plus, nous avons eu la joie de retransmettre tous ces événements en direct sur Ozanam TV.

Cependant, la troisième et plus grande raison du succès total de la session plénière de Porto est la réalisation de cet événement dans les terres lusitaniennes. C’est la tenue de la rencontre au Portugal qui a vraiment garanti le succès de la rencontre. Dès notre arrivée à l’aéroport, nous avons été accueillis par la délégation portugaise avec un sourire de bienvenue, une rose blanche et un gros câlin. Ça nous a tous touchés ! Ensuite, à la Maison Diocésaine de Vilar, où les rencontres ont eu lieu, nous avons eu toute l’infrastructure et les moyens nécessaires pour que tout se déroule le plus efficacement et le plus professionnellement possible. L’hommage que la SSVP a reçu lors d’une cérémonie à l’Assemblée Legislative de Porto a été tout aussi touchant, ce qui nous a montré combien il est important de bien se mettre en relation avec les pouvoirs constitués.

Pour tout cela, j’ai déclaré, après tous ces efforts, que j’étais ‘le Président Général le plus heureux du monde’, face à tous ces événements, dont je n’ai pas été l’auteur. Je veux, quand même, les partager avec toute la Direction Internationale, les membres de la Structure Internationale, le personnel de Paris, les pays qui intègrent le Comité Exécutif International et toutes ces bonnes personnes qui luttent pour faire croître, en quantité et qualité, notre aimée Société, sans clivages ou conflits.

Un grand merci à notre consoeur, Alda Couceiro (présidente nationale) et à notre confrère, Manuel Carvas Guedes (président du Conseil Central de Porto) pour l’accueil, l’organisation et le zèle avec lesquels ils ont organisé les rencontres internationales. Merci à tout les confrères participants et invités qui se sont rendus sur cette terre bénie, merci au personnel de Paris pour leur professionnalisme, merci à Ozanam TV pour leur travail, merci à tous ceux qui on rendu possible cet événement fraternel. Un grand merci en particulier à la délégation portugaise qui a participé à l’événement et qui a fait connaître, un peu plus en détail, la grandeur de notre institution. Que, les sept fondateurs, dirigés par F. Ozanam et Saint Vincent de Paul, vous bénissent imménsement du ciel. Merci, Portugal !

Porto, 16 juin 2019

Renato Lima de Oliveira
16e Président Général de la SSVP
Source: https://ssvpglobal.org/

Pin It on Pinterest

Share This