« Il faut le vivre pour le comprendre ». Avec ces mots, Iris Bailey, qui s’est retrouvée sans abri pendant 18 mois, a ému les participants au dialogue ouvert organisé par le groupe de travail des ONG des Nations Unies pour mettre fin au sans-abrisme (WGEH en anglais) et auquel ont participé l’Equipe et la Commission FHA.

L’audience comprenait des représentants d’ONG, des États membres et Daniela Bas, directrice de la division du développement social inclusif à l’ONU.

Ce groupe de travail, formé de 36 organisations, a une composante vincentienne marquée et est coordonnée par le père Guillermo Campuzano, « Memo ».

Père Memo Campuzano

Grâce en partie à cette direction vincentienne, la prochaine session de la Commission du Développement Social des Nations Unies, prévue en 2020, se centrera sur la fourniture de logements décents et le sans-abrisme.

Il faut se rappeler, comme l’a souligné le père Memo, qu’en 74 ans d’histoire, le sans-abrisme n’a jamais été mentionné dans aucun document de l’ONU. À l’heure actuelle, le travail du groupe consiste à amener l’agence à adopter une définition de l’itinérance qui dépasse le simple manque de logement.

En ce sens, le père Memo a également souligné que la protection sociale doit s’intéresser aussi bien à la provision de terrains qu’à la construction de logements.

Au cours des interventions, Louise Casey, au nom de l’Institut de l’Itinérance Mondiale (IGH en anglais), a souligné la nécessité de collecter des données permettant de connaître la véritable dimension du problème et de proposer des solutions concrètes. D’autre part, Mark McGreevy, de la FHA, a mis l’accent sur l’idée vincentienne de se centrer sur les faits plutôt que sur les mots.

Mark McGreevy

Le groupe de travail continuera à plaider aux Nations Unies et auprès des États membres afin que la résolution et le rapport avec lesquels la Commission du Développement Social conclura sa session incluent les revendications des organisations et garantissent que les États comptent le nombre de personnes sans abri de manière standardisée.

À long terme, l’objectif est d’intégrer le sans-abrisme au programme des Nations Unies qui devrait être adopté en 2028.

Réunion de la Commission et de l’Equipe FHA

La Commission et l’équipe de la FHA à New York

Le dialogue à l’ONU a eu lieu après la réunion semestrielle de la Commission et de l’équipe FHA.

Ces réunions permettent de réunir un groupe de travail dispersé dans le monde entier, d’Haïti à l’Australie en passant par le Royaume-Uni et la France.

La réunion a permis d’examiner ensemble les progrès du projet, la Campagne « 13 Maisons » et la situation financière, ainsi que d’élaborer de nouveaux plans pour l’avenir. Parmi d’autres objectifs, les responsables souhaitent atteindre au moins 50 pays avec des projets « 13 Maisons » à court terme.

Cette réunion a également permis d’accueillir deux nouveaux membres dans le groupe : Natalie Monteza, Coordinatrice de la Campagne « 13 Maisons » et Santiago Agra, responsable de la communication.

Source: https://vfhomelessalliance.org/


Tags:

Pin It on Pinterest

Share This