Comme d’habitude à cette époque de l’année, le Père Tomaž Mavrič, CM, 25ème Supérieur Général de la Congrégation de la Mission et Compagnie des Filles de la Charité, envoie une lettre à la Famille Vincentienne à l’occasion de la fête. de Saint Vincent de Paul, que l’Eglise universelle célèbre le 27 septembre de chaque année.

À cette occasion, le Père Mavrič nous invite à approfondir notre connaissance des saints, des bienheureux et des serviteurs de Dieu de la Famille Vincentienne, en renouvelant notre relation avec eux, qui sont des modèles vivants du charisme vincentien.

Rome, le 3 septembre 2018

A tous les membres de la Famille vincentienne

Mes chers frères et sœurs en saint Vincent,

La grâce et la paix de Jésus soient toujours avec nous !

En cette année 2018, nous célébrons la fête de saint Vincent pour la première fois au début du cinquième siècle du charisme vincentien. Une fois encore, je voudrais proposer comme premiers pas sur ce chemin les deux initiatives suivantes :

  1. a) Renouveler et approfondir notre relation avec les Saints, les Bienheureux et les Serviteurs de Dieu de la Famille vincentienne du monde entier, en tant que modèles du vécu du charisme vincentien.
  2. b) Renouveler et approfondir la « culture des vocations ».

La Famille vincentienne est actuellement présente dans 156 pays à travers le monde. Pour commémorer la fête de saint Vincent de Paul dans les communautés, paroisses, écoles, universités et autres services et projets dans lesquels les différentes branches de la Famille vincentienne sont engagées, au début du cinquième siècle du charisme vincentien, je vous encourage à vous concentrer cette année sur le premier point :

Approfondir notre relation avec les Saints, les Bienheureux et les Serviteurs de Dieu de la Famille vincentienne.

Pour ce faire, j’invite chaque œuvre mentionnée ci-dessus des différentes branches à choisir un Saint, Bienheureux ou Serviteur de Dieu de la Famille vincentienne et à faire une présentation sur lui au sein du groupe donné. Ensuite, développez un plan concret pour présenter le Saint, Bienheureux ou Serviteur de Dieu que vous avez retenu à votre voisinage, village, quartier ou tout autre lieu que vous aurez choisi en dehors de votre communauté ou groupe. Présenter un membre de la Famille vincentienne, dont la vie est un modèle de l’incarnation du charisme dans le lieu et le moment de l’histoire que Dieu lui a donné de vivre pour poursuivre la mission, sera un moyen merveilleux de partager l’héritage, la spiritualité et le charisme de saint Vincent de Paul.

Voici quelques recommandations complémentaires pour développer ce projet :

1)    Réfléchissez sur la liste de tous les Saints, Bienheureux et Serviteurs de Dieu de la Famille vincentienne.

2)    Choisissez, selon votre bon jugement, celui qui, dans votre environnement ou lieu de service, parle le mieux aux personnes à qui vous le présenterez.

3)    Formez une petite équipe chargée de préparer le projet qui :

  1. a) étudiera le meilleur moyen de communiquer la vie, la spiritualité et le charisme de celui qui aura été choisi,
  2. b) développera des outils pour présenter l’information au moyen de PowerPoint, feuillets, Internet, médias sociaux, YouTube, Instagram, etc.

4)    Encouragez d’une manière particulière les jeunes à marcher sur ses pas, par exemple en considérant une vocation à la vie consacrée en tant que Sœur, Frère ou Père (approfondissant ainsi la culture des vocations).

5)    Si vous ne parvenez pas à préparer ou à lancer l’initiative à l’occasion de la fête de saint Vincent de Paul, mettez en place une équipe chargée de la coordonner et annoncez-la le jour de sa fête en précisant comment, où et quand vous allez développer le projet et faire les différentes présentations.

6)    Encouragez les autres à prier par l’intercession de ce Saint, Bienheureux ou Serviteur de Dieu pour divers besoins et à avoir confiance en son intervention auprès de Dieu, soyez ouverts aux grâces, aux miracles, à la guérison de l’âme et du corps et aux conversions. A cette fin, composez une prière par l’intercession du Saint, du Bienheureux ou du Serviteur de Dieu choisi et indiquez une adresse postale ou mail où les personnes peuvent communiquer les grâces reçues. Cela aidera également à mener à bien les procès de canonisation ou béatification de nos Bienheureux et Serviteurs de Dieu. Beaucoup parmi eux ont encore besoin qu’un miracle soit présenté à la Congrégation pour la Cause des Saints afin que leur sainteté soit reconnue officiellement par l’Eglise.

7)    Envoyez-nous des informations, de courts articles avec des images, sur famvin.org ou cmglobal.org afin de partager votre initiative avec toute la Famille vincentienne.

Saint Vincent lui-même a exprimé aux confrères ses pensées sur l’intercession des saints :

… il dit à la Compagnie qu’elle devait s’élever à Dieu en ce saint jour de tous les saints et lui demander ses grâces et les besoins d’un chacun en particulier et pour la Compagnie en général. « Voyez-vous, dit-il, Notre-Seigneur a coutume de verser ses grâces en plus grande abondance en ce jour sur les fidèles qui les lui demandent comme il faut, et cela par l’entremise de tous les saints ; car, comme il y a plus d’intercesseurs pour nous auprès de Dieu, aussi ne devons-nous pas douter que les grâces qu’il verse sur les fidèles en ce jour, ne soient bien plus abondantes qu’aux autres fêtes particulières des saints. Ce que nous devons donc faire, Messieurs et mes frères, c’est de remercier sa divine Majesté de tous les dons et grâces qu’elle a eu agréable de faire à tous les saints en général qui sont là-haut au ciel, et à chacun d’eux en particulier, du bon usage qu’ils ont fait de ces mêmes grâces, de la persévérance qu’ils ont eue à la pratique des bonnes œuvres jusqu’à la fin ; remercier Dieu de tout cela et de ce qu’ils ont si bien pratiqué cette première leçon que Notre-Seigneur a enseignée à eux et à nous : bienheureux sont les pauvres d’esprit, parce que le royaume des cieux leur appartient (Mt 5,3) »[1].

Votre frère en saint Vincent,

Tomaž Mavrič, CM
Supérieur général

[1] Coste XI, 433, Répétition d’oraison du 1er novembre 1657

 

Pin It on Pinterest

Share This