« Méditerranée »
auprès de la Curie Générale des Missionnaires Vincentiens
un projet de changement systémique de la famille vincentienne
pour l’intégration sociale et professionnelle des réfugiés politiques

Nous avons encore dans le cœur et dans l’esprit le Jubilé vincentien, le grand Symposium pour les 400 ans du charisme de notre fondateur. Nous avons vécu cette récurrence non pas pour une célébration comme fin en soi mais pour la considérer comme un point de départ, pour commencer à décliner le charisme au cours du cinquième centenaire et pour répondre aux défis d’aujourd’hui face à la nouvelle pauvreté. Dans le message envoyé à la famille vincentienne, le Saint Père François nous a écrit : «le témoignage de saint Vincent nous invite à investir dans la créativité de l’amour, avec l’authenticité d’un «cœur qui voit». La charité, en effet, ne se satisfait pas des bonnes habitudes du passé, mais sait transformer le présent. Cela est d’autant plus nécessaire aujourd’hui, dans la complexité toujours changeante de la société mondialisée, où certaines formes d’aumône et d’aide, bien que motivées par des intentions généreuses, risquent de nourrir des formes d’exploitation et d’illégalité sans apporter de bénéfices réels et durables. C’est pourquoi penser la charité, organiser la proximité et investir dans la formation sont les enseignements actuels qui nous viennent de Saint Vincent. Mais son exemple nous stimule, en même temps, à donner de l’espace et du temps aux pauvres, aux nouveaux pauvres d’aujourd’hui, aux trop nombreux pauvres d’aujourd’hui, à faire nôtres leurs pensées et leurs privations, car un christianisme sans contact avec ceux qui souffrent devient un christianisme désincarné, incapable de toucher la chair du Christ. Rencontrer les pauvres, préférer les pauvres, donner voix aux pauvres, afin que leur présence ne soit pas réduite au silence par la culture de l’éphémère».

Dans ce sillon, nous plaçons le projet méditerranéen. Cet autre fruit du charisme vincentien consiste dans la restructuration et la mise en valeur des terrains incultes appartenant à la Curie Générale de la Congrégation de la Mission (environ deux hectares) à Via della Nocetta 191, où une pépinière spécialisée en plantes du bassin méditerranéen a été créée, un potager, un jardin d’herbes aromatiques et une production d’objets de design pour l’extérieur.

Méditerranée a été fondée au début du 2018 grâce à la synergie entre la Congrégation de la Mission, les Groupes de Volontaires Vincentiens – Lazio, la Coopérative sociale « Tre Fontane » (organe de gestion de certains centres SPRAR présents sur le territoire de Rome) et l’association à but non lucratif « Linaria » (qui a développé, dans le temps, différentes expériences sur l’espace urbain et l’intégration). L’objectif principal du projet Méditerranée est la requalification des compétences professionnelles d’un groupe de douze bénéficiaires du SPRAR, demandeurs d’asile et titulaires de protection internationale et humanitaire, résidant légalement à Rome, qu’il s’entend soutenir pour l’insertion dans le tissu social et le travail capitolin. Un projet de changement systémique, en accord avec la politique de la Famille Vincentienne de cette dernière décennie et les lignes directrices du Symposium, est à peine vécu.

Grâce à tout cela, aujourd’hui, sur les terrains de la Curie Générale, il y a :

  • Un potager biologique avec des légumes destinés à la vente à km zéro
  • Un jardin d’herbes aromatiques et une vaste plantation d’agrumes produisant des sels et des sucres aromatisés dans des pots de 50g et des confitures biologiques pour la vente au détail et en ligne
  • Une pépinière pour la culture d’une collection précieuse et rare de “Sweet pea” (plantes à fleurs très parfumées et grimpantes) et de «Cosmos» (fleurs annuelles de variétés très particulières) dont les graines proviennent de pépinières spécialisées de Grande-Bretagne; un large éventail de plantes graminées et de plantes méditerranéennes (plantes xérophiles adaptées à des environnements caractérisés par de longues périodes de sécheresse ou de climat aride ou désertique) grâce à la collaboration avec « Cascina Bollate », la pépinière que Susanna Magistretti a créée dans la prison du même nom.
  • Production d’objets de design pour jardins et terrasses urbaines comme des tutélaires pour plantes et muraux, des potagers verticaux, des tables et des chaises pour jardins, des réservoirs en fer et en bois pour plantes de tous types et genres.
  • Conception et entretien de jardins, terrasses et balcons grâce au professionnalisme de Michela Pasquali (architecte paysagiste et présidente de Linaria)

Grâce à la collaboration naissante avec la coopérative sociale “Accoglienza Vincenziana” nous avons l’intention d’entrer d’une manière stable et professionnelle dans le monde du travail et du commerce, à travers une action d’entreprise sociale qui s’implante dans le territoire local et national.

L’initiative, tout en étant l’occasion pour ce groupe de réfugiés politiques d’une intégration sociale complète et autonome, veut aussi être un procès avec un fort impact social, économique et environnemental avec la possibilité de devenir un projet pilote reproductible dans d’autres zones urbaines de propriété religieuse ou publique. Ces deux caractéristiques (le fort impact social et la reproductibilité du projet) sont aussi deux stratégies essentielles pour la méthodologie du changement systémique.

Cette simple intervention en faveur des bénéficiaires du SPRAR, demandeurs d’asile et porteurs de protection internationale et humanitaire, séjournant régulièrement à Rome et frappant à nos portes, est un moyen concret de relever les nouveaux défis de la pauvreté qui, au 21ème siècle, sollicitent notre adhésion à l’Evangile du Christ. Répondre à travers une intervention globale et totale qui permet un changement intégral du propre style de vie, un véritable tournant qui redonne dignité et autonomie à la personne, un changement systémique de son existence.

La charité, au-delà de ne pas se vanter ni de se gonfler, comme le dit saint Paul, ne jouit pas de l’injustice, mais accueille la vérité… La charité n’aura jamais de fin.

Pour plus d’informations, vous pouvez visiter notre site web: http://www.mediterranearete.org/ e la pagina facebook: https://www.facebook.com/mediterranearete/?ref=br_rs.

par Elena Grazini et Giuseppe Carulli
Traduit par JEAN Dario, CM Province de Madagascar
Source: https://cmglobal.org/

Pin It on Pinterest

Share This