Une sainte parlant d’un autre saint

Au début du Vème siècle du Charisme Vincentien, l’exemple de milliers et de milliers de nos frères et sœurs de la Famille Vincentienne nous encourage, eux qui vécurent le charisme et la spiritualité vincentienne de tout leur cœur, leur âme et leur esprit, depuis les 400 ans de notre fondation. Ils nous ont transmis le don de Dieu, un chemin de la sainteté, pour que nous-mêmes, à notre tour, puissions le transmettre aux générations futures. L’Eglise aussi en reconnaît officiellement beaucoup comme saints, bienheureux et serviteurs de Dieu.

Parmi eux se trouve le serviteur de Dieu, l’Evêque Janez Francisek Gnidovec, CM, dont le procès en béatification est déjà terminé ; et maintenant  c’est l’attente d’un miracle pour que l’Eglise le reconnaisse officiellement comme bienheureux.

Les membres de la Famille Vincentienne – mais bien sûr, pas seulement ses membres- nous avons une excellente occasion de nous adresser aux nombreux saints, bienheureux et serviteurs de Dieu de notre famille. Nous leur demandons d’intercéder auprès de Jésus pour nous, pour nos diverses intentions et besoins, pour qu’ils nous aident, nous et tous ceux pour lesquels nous prions, dans notre pèlerinage quotidien sur la terre.

Fin janvier et début février 2018, la Supérieure Générale des Filles de la Charité, sœur Kathleen Appler ; la Conseillère Générale, sœur Hanna Cybula ; le Visiteur de notre Province d’Italie, le Père Nicola Albanesi ; la Visiteuse de la Province de Slovénie, sœur Frank Saje ; le Supérieur de la Communauté de la Curie Générale de la Congrégation de la Mission, le Père Guiseppe Carulli ; et votre serviteur, avons visité l’Albanie et le Kosovo. Dans tous les lieux où nous nous sommes rendus, nous avons senti la présence spirituelle vivante et le souvenir que le peuple conserve de Sainte Mère Teresa de Calcutta. Elle était d’origine albanaise : elle est née à Skopje, capitale de Macédoine.

Chez le peuple d’Albanie et du Kosovo, nous avons ressenti une même présence spirituelle et un même souvenir pour le serviteur de Dieu, Monseigneur Janez Francisek Gnidovec, Prêtre de la Mission que pour Mère Teresa. Il fût évêque du diocèse de Skopje-Prizren, un territoire où vivaient beaucoup d’albanais, dont Mère Teresa.

L’évêque Gnidovec connaissait Mère Teresa depuis son enfance. Il l’accompagna dans ses premières années et fut un des instruments de la main de Jésus qui aida Mère Teresa à découvrir sa vocation à la vie consacrée et à prendre la décision définitive de se donner totalement à Jésus. Monseigneur Gnidovec célébra l’Eucharistie  quand elle  quitta sa famille pour entrer dans la vie consacrée.

Des années plus tard, au commencement du procès en béatification de Janez Francisek Gnidovec, on demanda à Mère Teresa d’être un des témoins. Celle-ci écrivit une brève note en croate. Voilà un extrait de ce qu’elle écrivit  de sa main :

Notre évêque Gnidovec fut un saint. Tous lui donnèrent ce nom. Il fut vraiment un prêtre selon le cœur de Jésus, avec un cœur doux et humble.

Quand je suis partie en mission, il célébra l’Eucharistie pour moi, il me donna la Sainte Communion, me bénit et me dit :

« Pars en mission. Donne tout à Jésus, vis seulement pour Lui, sois toute à Lui, n’aime que Lui, donne toi uniquement à Lui. Laisse Jésus être tout dans ta vie. »

Je suis convaincue qu’il prie pour moi et que j’ai en lui un intercesseur auprès de Jésus.

Mère Teresa, MC.

Une sainte parlant d’un autre saint.

Que cette merveilleuse histoire de vie et cet exemple nous aident à regarder le ciel constamment et à demander l’intercession des saints, bienheureux et serviteurs de Dieu de la Famille Vincentienne pour qu’ils accompagnent ceux qui pérégrinent  encore en ce monde. Ils sont désireux  de nous aider !

Par notre fidélité, notre confiance et notre Foi, les miracles continueront à se succéder, et ceux que l’Eglise ne reconnaît pas encore officiellement comme saints, bienheureux et serviteurs de Dieu, par nos prières, vos intercessions et les miracles acceptés par l’Eglise, seront reconnus formellement comme Saints.

Bien sûr, les saints comme tels, n’ont pas besoin de cette reconnaissance. C’est pour notre propre bien. Nous avons besoin de ces exemples extraordinaires de vie chrétienne pour nous aider à atteindre l’objectif final de tout chrétien, de tout être humain : la vie céleste, unis éternellement à Jésus, conduisant à leur accomplissement tous nos désirs les plus profonds, pour les siècles des siècles.

Au moment où nous continuons ou commençons à marcher sur ce chemin, je voudrais vous demander d’envoyer l’information sur les grâces et les miracles reçus par l’intercession de nos saints de la Famille Vincentienne, bienheureux et serviteurs de Dieu, au Bureau International de la Famille Vincentienne (VFO), père Jose Agostino, CM, par courriel vfo@famvin.org.

Le Bureau enverra l’information aux responsables des divers procès de nos bienheureux et serviteurs de Dieu, aux vice postulateurs des différents pays où sont effectués les procès ou au Postulateur Général de toute la Famille Vincentienne à Rome, le père Guiseppe Guerra, CM

Que Notre Dame de la Médaille Miraculeuse, les saints, bienheureux et serviteurs de Dieu de la Famille VIncentienne intercèdent pour nous !

Une courte bibliographie de Monseigneur Janez Francisek Gnidovec, CM

Tomaz Mavric, CM
Supérieur Général

Pin It on Pinterest

Share This