Il y a 185 ans, le 23 Avril 1833, un groupe de fidèles laïcs catholiques français, dévoués et prévoyants, s’est réuni pour fonder la première «Conférence de la Charité» Des années plus tard, ce groupe est connu aujourd’hui sous le nom de « Société de Saint Vincent de Paul ». Ce qui motivait ces hommes de foi était la pratique de la charité, la sanctification personnelle, l’amitié entre eux et la construction d’un monde plus juste, basé sur les valeurs de l’Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ.

En quelques années, l’entité naissante croît rapidement en France, atteignant d’autres pays d’Europe et du monde. Actuellement, la SSVP est présente dans 153 pays ou territoires, rassemblant 800 000 membres et plus d’un million de bénévoles, aidant 30 millions de personnes par an. Cette première Conférence (Saint-Étienne-du-Mont) est devenue 50 000 nouvelles «communautés de foi et de service». Un vrai miracle de Dieu grâce à l’intercession de nos fondateurs! L’Eglise a également conféré à plusieurs reprises, à travers divers mémoires papales, une large reconnaissance institutionnelle à la SSVP.

Chacun d’entre nous, Vincentiens du vingt et unième siècle, nous devons être conscients que, avec la grâce de Dieu, le travail que nous faisons, bien que très discret, est très efficace et a généré beaucoup de fruits pour les personnes secourues. Les millions êtres humains dans le besoin bénéficient d’innombrables bienfaits et qui comptent sur la main amicale de Vincent pour continuer à surmonter les défis de la vie. Nous ne percevons pas toujours l’importance et la pertinence que l’action caritative de la SSVP exerce dans le monde.

Il convient de mentionner ici quelques mots d’encouragement que le 1er Président Général, Emmanuel Joseph Bailly de Surcy, a dit dans l’introduction à la Règle de 1835, que j’apprécie énormément: « Les sentiments de fraternité entre les membres doivent tourner notre coeur. dans un seul cœur, et toutes nos âmes dans une seule âme (« cor unum et anima una »), et cela rendra notre Société Fraternelle plus chère. Bien que nous aimions notre humble Société, née de la miséricorde de Dieu, nous devons savoir qu’elle est fragile.  »

Je n’ai pas pu terminer cette réflexion sans mentionner les membres et consorts déjà décédés dans ces 185 années d’existence de la SSVP. Nous nous souvenons de leur mémoire avec respect, et nous prions une prière d’amour, car nos prédécesseurs qui sont déjà dans la Maison du Père font partie de la « Conférence Céleste », et continuent d’intercéder pour nous ici sur Terre. C’est pourquoi notre SSVP peut être considérée comme une véritable «école de sainteté», puisque nous avons déjà une cinquantaine de membres dans des processus de canonisation en différentes étapes, parmi lesquels le bienheureux Frédérique Ozanam.

En tant que Président de la 16ème Assemblée générale et au nom du Conseil  international d’administration, je voudrais que ce message soit adressé à tous les Vincentiens du monde, les félicitant pour les services rendus à l’humanité, à l’Eglise et à la société civile. Restez fermes dans la foi, dans la charité et dans l’espérance, toujours dans l’unité avec le Conseil Général, qui est le gardien de la Règle et des origines de notre Société.

Que le bon Dieu continue à nous remplir de bénédictions et que la Vierge Marie nous protège de tous les maux. Merci beaucoup, Ozanam, Bailly, Lallier, Clavé, Le Taillandier, Lamache et Devaux! Merci, sœur Rosalie Rendu! Félicitations à tous les Vincentiens du monde! Vive la France! Vive la SSVP!

Frère Renato Lima de Oliveira
16ème Président Général

Pin It on Pinterest

Share This