dernières nouvelles sur COVID-19

Parole de Dieu dans des vases vincentiens « 2ème Dimanche de Carême »

par | Mar 6, 2017 | Réflexions spirituelles | 0 commentaires

« 2ème Dimanche de Carême »

Gn 12,1-4a; Ps  32; 2 Tm 1,8b-10; Mt 17,1-9

« Le Seigneur dit: pars…laisse…et va… »

 

« Ô mon Dieu, aidez-moi à marcher sur la route

où vous-même m’avez engagé, vous souvenant

de la parole de votre fils qui a dit:

« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi,

mais c’est moi qui vous ai choisis »

Ernest  Psichari

D’une façon  presque spontanée, le texte nous fait entrer dans l’expérience d’Abraham quand il nous dit :

« Abraham vivait alors en Chaldée. Le Seigneur lui dit: « Pars… »

La démarche du patriarche reste pour les grands religions du monde, expérience normative. Elle est point de réference quand on veut saisir ce qui signifie vraiment croire et à quoi il nous engage et naturellement le carême doit nous inviter à aller aux sources pour que l’expérience spirituelle puisse être radicale.

Voyage d’Abraham que les autres patriarches ont du refaire et d’une façon ou une autre ont fait les prophètes, et que nous refaisons aussi, car  « quitter et se quitter » ne reste seulement geste d’un jour ou d’une étape de la vie, on est invité à le refaire sans cesse et le carême ouvre particulièrement nos esprits à le vivre.

La Parole  du Seigneur pour aujourd’hui:

La Liturgie de carême reprend chaque deuxième dimanche, le récit de la narration de la Transfiguration avec les particularitès comme elle est racontée par chacun des evangélistes. Element significatif car le texte au delà des différences que les auteurs manifestent a un noyau commun qui a été central dans l’expérience de la première communauté et qui reste central aussi pour nous  particulièrement si nous voulons reprendre les énergies pour la vie.

La Téophanie conduit et anticipe la résurrection mais à la fois  fortifie les disciples devant le scandale de la croix et de toutes les exigences de  la suite de Jésus, de la marche qu’ils (et nous aussi), devaient faire chaque jour. Scandale de la croix, exigences de Jésus, doivent être lues, accueillies dans cette ambiance de l’amour de DIEU pour nous et de notre réponse qui devient geste d’écoute, c’est à dire d’obéissance généreuse au Fils aimé du Père.

Paul pourra nous dire encore: « Dieu nous a sauvés, il nous a donné une vocation sainte, non pas à cause de nos propres actes, mais à cause de son projet à lui et de sa grâce ».

Secret de Dieu depuis toujours. Geste de Dieu qui passait par tous ces appels qui forment l’histoire du Premier Testament à partir d’Abraham et pour le bien de toute l’humanité dont les premiers chapitres de la Genèse essayent de nous  le présenter.

Les bénédictions promises à Abraham passent par Jésus  à nous tous, dans une longue chaîne d’amour et de miséricorde de la part de Dieu.

Le regard de notre charisme:

Cette invitation à écouter le Fils que l’évangile nous a rappelé  St. Vincent pouvait la synthétiser dans les recommandations qu’il adressait aux Filles de la Charité le 02-novembre- 1655:

« Voyez-vous, mes filles, votre emploi est grand. S’il est grand, les desseins de Dieu, sont aussi grands; et pour y coopérer, il faut que les Filles de la Charité fassent des actions conformes au nom qu’elles portent. N’est ce pas avoir de grands desseins sur vous de vouloir que vous employiez votre vie à suivre les maximes de son Fils? Oh! que vous êtes heureuses mes sœurs!  Il n’y a point d’autre chose que nous devions aimer , que ce qu’il a aimé. Quand  Notre-Seigneur fait estime de quelque chose, il la faut estimer, mais quand il la méprise, il la faut mépriser.

Nous avons marqués les maximes du monde qu’il méprise. Ainsi à son imitation nous devons les mépriser pour arriver à la perfection que demande de nous…Les enfants de Notre Seigneur ne se mettent pas en peine de trouver leur satisfaction en ce qu’ils entreprennent; ils ne désirent autre chose que de plaire à Dieu; et c’est ce que vous devez faire, mes filles, en embrassant les maximes de Jésus-Christ. »

La conscience de cet appel gratuit qu’on a reçu devrait nous aider chaque jour ( et particulièrement pendant ce temps de carême ) à nous poser la question comment nous répondons à cet amour de Dieu, et si vraiment nous écoutons le Fils et nous l’obéissons en laissant transformer notre vie par la sienne.

 

P. Alvaro RESTREPO, c.m.

 

Tags:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VinFlix

Pin It on Pinterest

Share This