dernières nouvelles sur COVID-19

Un Nouveau Laboratoire de Biologie Moléculaire à Chokwe, au Mozambique

par | Avr 19, 2016 | Actualités, Filles de la Charité, L'analyse et des solutions pauvreté | 0 commentaires

chokwe FR fb

Le 12 mars dernier a été inauguré, en présence de la ministre de la santé, le nouveau laboratoire de biologie moléculaire de Chokwe, lié au centre DREAM et géré par les Filles de la Charité (FDLC).

Le centre DREAM de Chokwe, qui a une très longue histoire de soin des malades du SIDA dans le sud du Mozambique, a été, grâce à la Communauté de Sant’ Egidio, l’un des premiers hôpitaux dans le pays à traiter les patients avec les antirétroviraux dans une zone présentant la plus haute prévalence du virus VIH. Il compte aujourd’hui plus de 9 000 patients en traitement.

Sœur Maria Elisa, médecin, l’a bien expliqué. Dans son discours, elle a évoqué le début des années 2000 où elle voyait mourir ses patients hospitalisés pour des tuberculoses et qui ne guérissaient pas malgré les traitements antituberculeux : « nous avons commencé à soumettre ces patients au test du VIH et avons découvert que, pour pouvoir les sauver, nous avions besoin de traitements plus efficaces ; le seul traitement antituberculeux n’était plus suffisant. Pour traiter le VIH, à cette époque, nous n’avions rien : seulement des compresses de patate africaine ». C’est ainsi que les Filles de la Charité s’unissent au programme DREAM de la Communauté de Sant’Egidio en 2002, dans une alliance qui impliquera par la suite différents pays d’Afrique et qui, jusqu’à ce jour, a sauvé des milliers de vies.

1459799530Photo1La responsable du Projet DREAM des Filles de la Charité, Sœur Catherine, était présente à l’inauguration. Elle a rappelé que l’excellence de DREAM a toujours constitué une stimulation à chercher les soins et le diagnostic à haut niveau pour les patients et à concevoir une médecine qui puisse apporter une réponse de qualité à la demande de soin de beaucoup de malades.

D’où le souhait de voir se créer un grand laboratoire, de très haut niveau, qui soit un laboratoire de référence pour tout le pays dans le diagnostic avancé de la tuberculose, du SIDA et de bien d’autres pathologies.

Les paroles de la ministre de la santé Nazira ont été des paroles de remerciement, mais aussi de considération pour le travail réalisé ces dernières années pour les patients et pour le pays. Cette belle alliance entre les FDLC, DREAM et le ministère de la santé est la bonne réponse aux défis des pandémies en cours et nous avons de plus en plus besoin de lutter ensemble pour les combattre.

Article et photos du crédit à la Communauté de Sant’Egidio

Tags: DREAM

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VinFlix

Pin It on Pinterest

Share This