Sections

La Famille Vincentienne présente son projet « Alliance avec les personnes Sans-Abris» au Parlement Européen

 

« Quand on rêve seul, cela reste un rêve ; quand on rêve ensemble, cela peut devenir réalité. » Père Tomaž Mavrič

Après de multiples contrôles de sécurité, et des couloirs sans fin, la tension montant, nous arrivons  dans la salle Yehudi Menuhin du parlement européen à Bruxelles.

Les sourires s’épanouissent au fur et à mesure que nous reconnaissons nos amis vincentiens au milieu de parlementaires européens.

Une exposition de 40 photos orne les murs de la salle ; elle a été préparée par le bureau de la famille vincentienne ; ces photos de projets vincentiens dans le monde permettent de réaliser comment le changement systémique transforme réellement la vie des gens .

Un peu plus tard la projection d’une vidéo de présentation de la famille vincentienne a appuyé ce message auprès des politiques qui avaient accepté l’invitation de découvrir le projet « Alliance avec les personnes sans domicile », que la famille vincentienne met en place à l’occasion du 400° anniversaire.

Le Président du parlement européen, Antonio Tajani, a insisté sur l’importance des valeurs de l’Europe, en particulier celle de  mettre la dignité de l’homme au cœur de toutes les actions de l’UE.

Environ 200 personnes étaient invitées : parmi elles, le nonce apostolique, des représentants des différentes religions, des membres du parlement UE,  des responsables d’associations de solidarité de Belgique, des représentants des différentes branches de la famvin,  et un groupe de personnes qui terminaient un parcours de désintoxication dans un centre Frosine, Italie, de la « Communauté en dialogue » du Père Mateo Tagliferri, cm.

Plusieurs personnalités ont fait un court  discours :

Le Père Pedro Opeka, cm : «  je ne suis pas  seul ; je représente des milliers de missionnaires qui travaillent avec les personnes sans abri , des missionnaires qui travaillent avec 60 000 enfants des rues à Madagascar. Il faudrait un nouveau plan Marshall pour l’Afrique et Madagascar, sinon ces populations vont continuer à émigrer vers vos pays et venir mendier à vos portes.

Chaque dimanche je célèbre la messe avec  10 000 personnes ; on trouve même dans le « guide du routard » une annonce de  cette messe, et nous avons souvent des touristes qui se joignent à nous. Ils n’en croient pas leurs yeux. C’est quand même rare que des guides touristiques envoient les touristes à la messe !

Sœur Carol Keenan, fdlc, Présidente de « Catholic healthcare » aux Etats unis. Nous dit : «  Grâce au charisme de Saint Vincent , des milliers de personnes ont été aidées par des vincentiens depuis 400 ans. Il n’y a pas un seul type de pauvreté ; une pauvreté en entraine une autre. La perte de domicile entraine la maladie, qui entraine le manque d’argent, qui entraine la faim etc… Saint Vincent de Paul a dit aux Filles de la Charité :  « aidez tout le monde, partout ! »

Le Père Mateo Tagliaferri, cm, a ouvert les premiers centres de réhabilitation (drogues et addictions) en Italie, pour les jeunes; il y en a  maintenant dans 6 autres Pays. Ils doivent y rester 18 mois ou plus, faire du travail individuel ou en groupe, et partir avec un travail. «  arrêtons d’ignorer les jeunes sans abri, regardez où ils sont, ils ont été jetés dehors par peur et haine ; beaucoup ont tenté de se suicider. Ils vous diront ce dont ils ont besoin. La culture du matérialisme leur a laissé un gout de mort ; ils savent ce qu’il faut pour construire une culture de vie et d’amour.  Ils vous diront , aussi bien que les adultes sortis de l’addiction,  que les traitements sont insuffisants pour qu’ils ne retournent pas vers ce  même matérialisme qui promeut les  addictions .

En 1635 St Vincent dit que les pauvres nous sauveront ; Mais nous n’écoutons pas ; Son amour  pour Jésus l’a conduit à l’amour des plus pauvres.

Mr Mark McGreevy, Directeur de Depaul International :  “ je rentre en Angleterre après avoir participé à la fondation  de l’ Institut « Global Homelessness » à l’université  Depaul aux  USA. On compte que sur les 7 milliards de personnes vivant sur terre, 1,2 sont sans abri. La plupart vivent dans la rue , et 65 Millions sont réfugies. 85 millions vivent dans les favelas, où il manque électricité, eau, ou égouts. Le projet « Alliance avec les sans abris » travaillera à changer ces conditions de vie d’ici 2030 .

1 En servant ceux qui sont sans abris

2- en lien avec les Nations Unies, l’union européenne et ceux qui voudront nous rejoindre.

3- en lien avec tous les acteurs qui travaillent dans ce domaine

4- en promouvant des leaders locaux

5- en recherchant ce qui marche et en le transmettant  aux autres

6- en faisant du lobbying auprès des gouvernements.

Le Président Antonio Tajani a souligné « il y a deux valeurs : la liberté et les personnes ». Manquer d’argent n’est pas la pire des pauvretés. Toutes les pauvretés,  comme l’absence d’un toit, conduit au pire qui est d’être abandonné. Nous devons revenir au cœur de nos vies et promouvoir la charité pour aider les sans abris…. Le dialogue inter-religieux   est une clé de réussite de cet objectif ».

Avec cette approbation  de notre projet pour nos 400 ans,  nous avons confiance qu’un authentique partenariat  avec le Parlement Européen portera ses fruits et que nous pourrons dire que notre rêve est devenu réalité.

Auteure: Dee Mansi, AIC, lien avec la famille vincentienne et responsable des représentations en Europe.

Traduction: Laurence de la Brosse, AIC, comité 400 ans.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire